Économies d'énergie : 4 astuces pour déceler et corriger une passoire thermique chez vous

09 octobre 2023 à 11:45   •  Accueil » L'actualité du diagnostic immobilier
Économies d'énergie : 4 astuces pour déceler et corriger une passoire thermique chez vous

Votre chauffage tourne à plein régime mais vous frissonnez encore, et votre facture d'énergie s'envole ? Vous pourriez bien être en face d'une passoire thermique ! Apprenez à la reconnaître, saisissez l'enjeu, tirez parti du Diagnostic de Performance Energétique (DPE) et profitez des aides financières pour une rénovation énergétique.

Pourquoi se préoccuper des passoires thermiques ?

Une menace silencieuse pour votre portefeuille et la planète

Les passoires thermiques, ces logements aux performances énergétiques médiocres, sont de véritables gouffres énergétiques. Leurs mauvaises isolations causent d'importantes pertes de chaleur, gaspillent de l'énergie et sont responsables d'émissions massives de gaz à effet de serre. En plus de l'inconfort thermique pour les occupants, elles génèrent des factures d'énergie plus élevées qu'il n'est nécessaire. Face à ce dilemme, que faire : vendre ou rénover ?

Repérer une passoire thermique : 4 signes qui ne trompent pas

Des indices concrets à surveiller chez vous

Voici quatre signes indiquant que votre logement serait une passoire thermique :

  • Courants d'air froid : ressentir en continu des courants d'air froid pourrait être un indicateur d'une isolation insuffisante.
  • Variations de température : des écarts importants de température entre différentes pièces sont souvent le signe d'une mauvaise isolation.
  • Factures d'énergie élevées : des factures de chauffage anormalement élevées pourraient indiquer un logement énergivore.
  • Confort thermique insuffisant : éprouver constamment du froid en hiver et de la chaleur en été est une indication typique d'une passoire thermique.

La solution : Le Diagnostic de Performance Energétique (DPE)

Comment ce diagnostic peut vous aider à faire des économies d'énergie

Le DPE est un outil précieux pour évaluer la performance énergétique d'un logement. Il attribue un classement de A à G aux logements en fonction de leur consommation d'énergie et de leurs émissions de gaz à effet de serre. Les logements classés F et G sont considérés comme des passoires thermiques. Pour effectuer un DPE, vous devrez faire appel à un diagnostiqueur professionnel qui réalisera un bilan complet de la performance énergétique de votre demeure.

De passoire thermique à logement éco-énergétique : une transformation possible

Les stratégies pour améliorer votre efficacité énergétique

Il existe plusieurs solutions concrètes pour booster l'efficacité énergétique de votre logement :

  • Isolation des murs et des fenêtres : améliorer l'isolation des murs et opter pour des doubles ou triples vitrages à la place des simples vitrages.
  • Installation d'un système de chauffage performant : remplacer votre vieux système de chauffage par un équipement plus écologique et moins énergivore.
  • Ventilation efficace : veiller à ce que votre logement dispose d'un système de ventilation adéquat pour évacuer l'humidité et renouveler l'air intérieur.

Les dispositifs d'aide financière pour la rénovation énergétique

Miser sur les subsides pour alléger les coûts

Un éventail d'aides financières est à votre disposition pour vous accompagner dans vos travaux de rénovation énergétique. Parmi ces aides, citons MaPrimeRénov’, l'éco-PTZ, les aides des collectivités territoriales ou encore les primes énergie proposées par certains fournisseurs d'énergie. N'hésitez pas à vous informer auprès des organismes compétents pour connaître les dispositifs auxquels vous pouvez prétendre.

Les réglementations actuelles pour combattre les passoires thermiques

Être au courant des normes pour éviter les mauvaises surprises

Pour répondre aux défis environnementaux actuels, le gouvernement a mis en place des mesures incitant à la rénovation énergétique des logements énergivores. Depuis 2021, la loi interdit la location de logements classés F ou G (passoires thermiques). À compter de 2023, les propriétaires devront également réaliser des travaux d'amélioration énergétique. Une passoire thermique pourrait donc se révéler être une opportunité d'investissement si vous envisagez de la rénover et de la revendre.