Attention, votre photo peut être exposée : le cauchemar des locataires mauvais payeurs

06 octobre 2023 à 11:45   •  Accueil » L'actualité du diagnostic immobilier
Attention, votre photo peut être exposée : le cauchemar des locataires mauvais payeurs

Le monde de la location immobilière réserve parfois de mauvaises surprises. Plus précisément, une tendance préoccupante se dessine : des propriétaires en colère, face à l'accumulation de loyers impayés, portent le débat sur la place publique. Comment ? En exposant tout bonnement les photos de leurs locataires mauvais payeurs sur les réseaux sociaux.

Les loyers impayés constituent un frein majeur à la mise en location de logements. Les chiffres sont imprécis, mais on estime que 2% à 5% des contrats sont concernés. Dans certains cas, la situation est si désespérée que des propriétaires décident d'agir en affichant publiquement les visages de leurs locataires indélicats. Une démarche qui reste illégale et qui pourrait entraîner des poursuites judiciaires.

Face à la détresse, des groupes privés sur les réseaux sociaux, en particulier Facebook, deviennent des espaces d'entraide pour les bailleurs en difficulté. Ils partagent des expériences, échangent des conseils et publient parfois des photos de locataires mauvais payeurs. Bien que cette pratique soit illégale, elle témoigne du sentiment d'impuissance de certains propriétaires.

Le sujet des « listes noires » de locataires a déjà suscité la polémique. En 2022, le programme présidentiel d'Emmanuel Macron évoquait la création d'un fichier similaire, axé sur la facilitation des expulsions en réduisant les procédures judiciaires. Une plateforme réservée aux professionnels de l'immobilier serait même en préparation, recensant les locataires ayant cumulé plus de trois mois de loyers impayés.

Face aux loyers impayés, les solutions sont rares et les propriétaires se sentent souvent démunis. Cependant, exposer publiquement des locataires défaillants n'est pas une solution et peut entraîner de graves conséquences légales. Si vous êtes un propriétaire confronté à cette situation, recherchez plutôt des conseils juridiques et envisagez toutes les options légales à votre disposition.

Et si vous êtes locataire et que vous découvrez votre photo sur une de ces listes, contactez immédiatement un avocat. Votre droit à la vie privée a été bafoué et vous devriez envisager de porter plainte.