Décryptage du rôle du syndicat des copropriétaires dans le monde immobilier

14 juillet 2023 à 15:05   •  Accueil » L'actualité du diagnostic immobilier
Décryptage du rôle du syndicat des copropriétaires dans le monde immobilier

Plongez dans les rouages du syndicat de copropriétaires et découvrez comment il interagit avec le syndic, son rôle dans les diagnostics immobiliers et sa représentation au sein du conseil syndical. Comprendre son statut juridique et la particularité d'un syndicat unique ou secondaire.

De quoi parle-t-on quand on mentionne le syndicat des copropriétaires ?

Le syndicat des copropriétaires est une entité qui regroupe l'ensemble des propriétaires au sein d'une copropriété. Il n'a pas besoin de formalités juridiques pour se constituer, il se crée automatiquement dès l'instant où une propriété est divisée en lots appartenant à au moins deux propriétaires. Selon la loi du 10 juillet 1965, toutes les propriétés en lots doivent se soumettre au régime de la copropriété, ce qui inclut la création d'un syndicat des copropriétaires.

Le rôle principal de ce syndicat est de veiller au bon fonctionnement et à l'entretien de l'immeuble. Il a également pour mission de gérer les différentes problématiques qui peuvent se poser au sein de la copropriété, que ce soit en matière de travaux, de règlement intérieur ou de litiges entre copropriétaires.

Comment se distingue le syndic du syndicat des copropriétaires ?

Le syndic est souvent confondu avec le syndicat des copropriétaires, mais ce sont bien deux entités distinctes. Le syndic est une personne ou une société chargée de gérer la copropriété au nom du syndicat des copropriétaires. Son rôle est de faire respecter le règlement de copropriété, de veiller à l'entretien des parties communes, de préparer les assemblées générales et de convoyer les copropriétaires. Il est le représentant légal du syndicat des copropriétaires et son activité est encadrée par la loi Hoguet du 2 janvier 1970.

Le syndicat des copropriétaires, quant à lui, est composé de l'ensemble des propriétaires au sein d'une copropriété. Il a pour mission de veiller à l'entretien de l'immeuble et à son bon fonctionnement. Pour cela, il se réunit en assemblée générale au moins une fois par an pour prendre les décisions importantes concernant la copropriété.

Syndicat des copropriétaires : un acteur clé dans les diagnostics immobiliers

Le syndicat des copropriétaires joue un rôle crucial dans la réalisation des diagnostics immobiliers. En effet, plusieurs diagnostics doivent être réalisés au sein d'une copropriété et doivent figurer dans le Dossier de Diagnostics Techniques (DDT). Parmi ces diagnostics, on peut citer le Diagnostic de Performance Energétique (DPE) collectif, le Diagnostic Technique Global (DTG), le diagnostic mérule, le constat de risque d'exposition au plomb (CREP) et le Diagnostic Technique Amiante (DTA).

La non-réalisation de ces diagnostics peut constituer une faute de gestion pour le syndic. Dans ce cas, les copropriétaires ont un motif légitime pour révoquer leur syndic et doivent mettre cette révocation à l'ordre du jour de la prochaine assemblée générale. Un nouveau syndic doit également être désigné dans le même temps.

Le syndicat des copropriétaires : une voix majeure au sein du conseil syndical

Le conseil syndical est une entité qui sert de lien entre le syndic de copropriété et le syndicat des copropriétaires. Il est composé d'au moins trois copropriétaires bénévoles qui sont nommés lors de l'assemblée générale de la copropriété. Son rôle est de soutenir le syndic dans l'accomplissement de sa mission et de superviser la gestion de la résidence. Une partie des membres du conseil syndical peut également être composée de conjoints ou partenaires de copropriétaires, de leurs représentants légaux ou d'usufruitiers.

Le syndicat des copropriétaires joue donc un rôle prédominant au sein du conseil syndical. Il est le véritable décideur et peut influencer les décisions prises par le conseil syndical. C'est lui qui a le dernier mot sur les grandes orientations de la copropriété.

Qui se cache derrière la représentation du syndicat des copropriétaires ?

Les membres du syndicat des copropriétaires sont généralement des propriétaires bailleurs de lots au sein d'une copropriété. Cependant, les propriétaires qui résident dans les lots peuvent également en faire partie. Le syndicat des copropriétaires est donc une entité très hétérogène, composée de différents profils de propriétaires.

Le syndicat des copropriétaires est représenté par le syndic, qui est chargé de gérer la copropriété au nom de ce dernier. Le syndic est souvent une société externe, mais il peut également s'agir d'un copropriétaire. Selon la FNAIM, 90 % des copropriétés font appel à des syndics professionnels.

Zoom sur le cadre juridique encadrant un syndicat de copropriétaires

Un syndicat de copropriétaires est une personne morale, ce qui signifie qu'il peut passer des contrats et agir en justice. Ce statut lui confère un certain nombre de droits et de devoirs. Par exemple, il peut agir en justice au nom des copropriétaires pour défendre les intérêts de la copropriété. De la même manière, il peut être poursuivi par l'un de ses membres ou par un tiers qui estime qu'il a commis une faute.

Il faut également rappeler que le syndicat des copropriétaires est responsable des dommages qui pourraient résulter d'un vice de construction ou d'un défaut d'entretien des lieux. Il est donc vivement recommandé au syndicat de souscrire une assurance responsabilité civile.

Le syndicat unique et secondaire : des notions à saisir

Dans le cas d'une grande copropriété, il est possible de créer des syndicats secondaires autonomes qui s'occupent de la gestion d'un ou plusieurs bâtiments. Ces syndicats sont juridiquement indépendants les uns des autres et ont leur propre comptabilité. Ils sont dirigés par un syndic, qui peut être le même que celui du syndicat principal, et peuvent avoir un conseil syndical.

Il faut donc bien faire la distinction entre le syndicat principal, qui est l'entité qui regroupe l'ensemble des copropriétaires, et les syndicats secondaires, qui sont des entités autonomes chargées de gérer une partie de la copropriété.