Comment la formation des diagnostiqueurs d'énergie pourrait-elle améliorer la fiabilité des DPE ?

21 juin 2023 à 13:50   •  Accueil » L'actualité du diagnostic immobilier
Comment la formation des diagnostiqueurs d'énergie pourrait-elle améliorer la fiabilité des DPE ?

La fiabilité des diagnostics de performance énergétique (DPE) est un sujet de préoccupation constante, dont les effets ne sont pas négligeables pour ceux qui cherchent à acheter, vendre ou louer un bien immobilier. Fort heureusement, des mesures sont prises pour améliorer la situation, avec notamment une formation renforcée pour les techniciens. Voyons de plus près comment cela pourrait affecter le paysage immobilier...

Depuis juillet 2021, une refonte du DPE basée sur une nouvelle méthode de calcul est en vigueur pour les logements à la vente ou à la location. Elle s'inscrit dans le cadre d'une lutte plus large contre les "passoires énergétiques", ces biens immobiliers dont la consommation d'énergie est excessive. Des restrictions de location ont même été mises en place pour les logements les plus énergivores, interdisant progressivement à la location ceux classés G en 2025, F en 2028 et E en 2034.

Si vous envisagez d'acheter, de vendre ou de louer, ces nouvelles réglementations auront un impact direct sur votre démarche. C'est pour cette raison que l'amélioration des compétences des diagnostiqueurs est devenue une priorité. Il s'agit d'assurer une meilleure homogénéisation des pratiques, de l'établissement du diagnostic initial au renouvellement de la certification. Cette démarche vise à rendre plus fiables les DPE et à favoriser une plus grande transparence sur la performance énergétique des biens immobiliers.

Il a été remarqué que la qualité des DPE réalisés peut varier considérablement. Pour y remédier, une feuille de route a été mise en place en 2022, visant à améliorer la qualité de réalisation des DPE. Ce plan d'action est d'autant plus crucial que la fiabilité des DPE a été mise en doute, notamment suite à des tests réalisés par des associations de consommateurs.

Pour atteindre les objectifs climatiques que la France s'est fixés, l'ensemble du parc immobilier français doit être transformé en "bâtiments basse consommation" d'ici à 2050. Cela correspond à peu près aux catégories A et B, qui ne représentent aujourd'hui que 2 et 3% du parc respectivement. La formation renforcée des diagnostiqueurs joue donc un rôle clé dans l'atteinte de ces objectifs.

Il est clair que le rôle des diagnostiqueurs est crucial pour aider la France à atteindre ses objectifs en matière d'énergie. Une formation adéquate et continue de ces professionnels est donc primordiale pour garantir la fiabilité des DPE et pour permettre à chacun de faire des choix éclairés en matière d'immobilier. Les efforts déployés pour améliorer la formation des diagnostiqueurs sont donc une excellente nouvelle pour tous ceux qui s'intéressent de près ou de loin au marché immobilier.

L'immobilier évolue avec son temps, et la question de l'efficacité énergétique est aujourd'hui au cœur des préoccupations. Les améliorations apportées à la formation des diagnostiqueurs et au processus de DPE sont des éléments clés de cette évolution. Alors que nous continuons à lutter contre le changement climatique et à viser une meilleure efficacité énergétique, ces changements sont non seulement nécessaires, mais aussi prometteurs pour l'avenir de l'immobilier.