Sommaire

Investir dans l'immobilier n'est pas uniquement une question de localisation ou de prix. En effet, dans un contexte où la transition énergétique est devenue une préoccupation majeure, les logements énergivores ou "passoires thermiques" peuvent devenir des opportunités d'investissement majeures. Grâce aux différentes aides à la rénovation, comme MaPrimeRenov', transformer ces biens en logements économes en énergie peut se révéler être une opération très rentable. Voici comment !

De la passoire thermique en copropriété à l'investissement rentable : les clés pour naviguer les contraintes

Un appartement dans un immeuble en copropriété peut sembler une option moins attrayante pour un investisseur, en raison des restrictions qui peuvent peser sur les travaux de rénovation. Cependant, des exemples concrets prouvent qu'il est possible de contourner ces obstacles. En effet, la rénovation d'un appartement de type passoire thermique peut être réalisée sans l'accord de la copropriété, à condition que les travaux soient effectués à l'intérieur du logement. Par exemple, l'isolation de la toiture et des murs, le remplacement des fenêtres par du double vitrage et le changement des radiateurs et du ballon d'eau chaude peuvent être réalisés sans passer par une assemblée générale de copropriété.

Un tel exemple est celui d'un appartement situé au dernier étage d'un immeuble dans le 12ème arrondissement de Paris. La valeur du bien, initialement classé G, a pu être négociée à la baisse pour un achat à 300 000 euros. Grâce à une rénovation énergétique d'un coût total de 16 000 euros, l'investisseur a pu reclasser le bien en D. De plus, grâce à l'Eco PTZ et MaPrimeRenov', il a bénéficié de 4 000 euros d'aides, réduisant ainsi la charge de la rénovation.

Le secret de Reims : Simulation d'un investissement locatif lucratif pour une maison classée F

Mais la véritable opportunité se trouve dans l'achat d'une maison individuelle. En effet, la possibilité de réaliser des travaux de rénovation énergétique d'une plus grande ampleur offre un potentiel de rentabilité encore plus élevé. Pour illustrer ce propos, prenons l'exemple d'une maison de 92 mètres carrés, classée F, à Tinqueux près de Reims.

Le prix d'achat de cette passoire thermique est de 279 626 euros. La rénovation énergétique permettra de la reclasser en classe C, avec un coût de travaux estimé à 62 667 euros. En bénéficiant de la catégorie violette du dispositif MaPrimeRénov', l'investisseur recevra 13 473 euros d'aides, réduisant ainsi la charge des travaux à 49 193 euros.

Une fois les travaux réalisés, la valeur du bien augmente considérablement. Selon nos estimations, la maison pourra être revendue à 354 409 euros, soit un gain de valeur de 74 483 euros. Le bien pourra également être loué pour un loyer mensuel de 890 euros, offrant un rendement brut de 3,8% au bailleur.

Que vous soyez investisseur aguerri ou novice, ces exemples démontrent que la rénovation énergétique peut être un levier puissant pour maximiser le rendement de votre investissement immobilier. Alors, n'hésitez plus ! Transformez ces "passoires thermiques" en mines d'or et contribuez ainsi à la transition énergétique de notre pays.