Découvrez les mystères du métier de mandataire immobilier

06 juillet 2023 à 17:56   •  Accueil » L'actualité du diagnostic immobilier
Découvrez les mystères du métier de mandataire immobilier

Le secteur immobilier est vaste et riche en opportunités professionnelles. L'une d'entre elles, peut-être moins connue mais tout aussi passionnante, est celle de mandataire immobilier. Mais qui est réellement ce professionnel de l'immobilier ? Quel est son quotidien ? Comment diffère-t-il d'un agent immobilier et comment choisir de suivre cette voie ? C'est ce que nous vous invitons à découvrir dans cet article.

Qui est vraiment le mandataire immobilier ?

Parfois appelé "agent commercial indépendant", le mandataire immobilier est un expert du secteur immobilier qui exerce en toute indépendance, bien qu'il travaille le plus souvent pour le compte d'une agence immobilière. Sa spécificité ? Il n'a pas d'agence immobilière physique à proprement parler, mais exerce son activité à distance, souvent depuis son domicile ou dans un espace de coworking.

Le mandataire immobilier est libre d'organiser son activité comme il l'entend, en fonction de ses propres objectifs et de ses disponibilités. Il est au service de ses clients, mais également de l'agence immobilière qui lui confie des mandats de vente ou de location. Il a ainsi la possibilité de travailler avec plusieurs agences à la fois, multipliant ainsi ses opportunités de business.

De plus en plus, les mandataires immobiliers choisissent de rejoindre des réseaux de mandataires. Ces regroupements offrent de nombreux avantages comme l'opportunité de partager une certaine notoriété, une assistance juridique ou un accès à un fichier client plus large. Tout cela en échange d'une cotisation, mais toujours avec le maintien de leur indépendance.

Le quotidien d'un mandataire immobilier : une aventure passionnante

Dans le quotidien du mandataire immobilier, la négociation et la conclusion de transactions immobilières sont au cœur de ses préoccupations. Son rôle ? Mettre en relation vendeurs et acquéreurs par le biais de différents canaux comme les annonces immobilières en ligne, les publicités dans la presse, les réseaux sociaux, etc.

Son travail ne s'arrête pas là. Il assure le suivi des dossiers des acquéreurs, rédige des documents administratifs tels que le bail ou le bon de visite et conseille les parties pour le bon déroulement de la transaction. Il est donc en constante interaction avec ses clients, ce qui requiert un excellent sens du relationnel.

Enfin, sa mission consiste également à prospecter pour trouver de nouveaux clients et obtenir de nouveaux mandats. C'est une tâche qui peut s'avérer chronophage, mais qui est essentielle pour développer son activité.

Mandataire ou agent immobilier : le duel des titans

Le mandataire immobilier et l'agent immobilier sont deux professionnels de l'immobilier qui peuvent parfois être confondus. Pourtant, des différences notables existent entre ces deux métiers. L'une des principales est l'absence de carte de transaction pour le mandataire immobilier. Cette carte, délivrée par la chambre de commerce et d'industrie, est nécessaire pour exercer en tant qu'agent immobilier, selon la loi Hoguet du 2 juillet 1970.

Une autre différence majeure concerne les commissions générées à chaque transaction immobilière. Alors qu'un agent immobilier traditionnel perçoit une commission de 5 à 7 % du prix de vente, le mandataire immobilier réalise une marge de 3 à 5 %. Le système de commissions, défini dans le contrat qui lie le mandataire à l'agence immobilière, correspond à un pourcentage sur les honoraires générés par l'agence.

Enfin, le choix entre mandataire et agent immobilier peut dépendre du degré d'indépendance souhaité. Le mandataire immobilier, bien que travaillant souvent pour une agence, bénéficie d'une plus grande liberté dans l'organisation de son travail.

Embarquez pour une carrière en tant que mandataire immobilier

Devenir mandataire immobilier ne nécessite pas de diplôme spécifique. Cependant, suivre une formation commerciale ou avoir une expérience dans une entreprise comme agent immobilier peut être un plus. Des connaissances en finance, économie et immobilier sont également appréciées.

Plusieurs BTS dans le secteur du commerce et de l’immobilier peuvent constituer une bonne base. De plus, des formations pratiques au métier de mandataire immobilier sont proposées par certains réseaux de mandataires.

Une fois ces bases acquises, vous pouvez vous lancer en tant que micro-entrepreneur ou choisir de rejoindre un réseau de mandataires pour y exercer votre métier.

La rémunération du mandataire immobilier : à quoi s'attendre ?

Le salaire d'un mandataire immobilier dépend en grande partie de son travail et de sa capacité à conclure des transactions immobilières. En début de carrière, il peut s'attendre à gagner entre 1 500 et 3 000 € par mois. En milieu de carrière, cette rémunération peut atteindre 4 200 € par mois, soit environ 50 000 € par an.

Par ailleurs, le mandataire immobilier peut bénéficier de revenus complémentaires grâce à la cotisation qu'il verse à son réseau de mandataires, qui lui donne accès à une clientèle plus large et à des services de soutien.

Mandataire immobilier : clé pour transformer 15 estimations en un mois

Travailler en tant que mandataire immobilier offre de nombreuses opportunités, notamment celle de pouvoir transformer 15 estimations en un mois. Comment est-ce possible ? Grâce à une organisation rigoureuse, un excellent sens du relationnel et une bonne connaissance du marché immobilier local.

La prospection est une partie essentielle du travail du mandataire immobilier. C'est cette activité qui lui permet de trouver de nouveaux mandats, et donc de proposer de nouveaux biens à ses clients. Avec une bonne gestion de son temps et une stratégie de prospection efficace, il est tout à fait possible pour un mandataire immobilier d'atteindre cette performance.

Le métier de mandataire immobilier est donc un métier passionnant qui offre de belles perspectives de carrière et de rémunération. Pour réussir, il faut être prêt à s'investir pleinement, à toujours se former et à développer son réseau professionnel. Un défi à la hauteur de ceux qui n'ont pas peur de prendre des initiatives et de travailler de manière indépendante.