La Touraine voit son immobilier ancien se démocratiser : une aubaine ou un défi ?

03 juillet 2023 à 11:55   •  Accueil » L'actualité du diagnostic immobilier
La Touraine voit son immobilier ancien se démocratiser : une aubaine ou un défi ?

Découvrez comment le marché immobilier en Touraine évolue, avec une baisse remarquable des prix dans l'ancien. Cependant, la hausse des coûts de rénovation et les préoccupations du département viennent compliquer l'image.

Préoccupations croissantes du département face aux tendances du marché immobilier

La Touraine, cette région riche en histoire et en charme, attire de plus en plus d'investisseurs immobiliers. Ces derniers veulent profiter de la baisse des prix dans l'immobilier ancien, mais cela n'est pas sans conséquences pour le département. En effet, paradoxalement, cette baisse des prix ne semble pas favoriser le marché immobilier local, bien au contraire.

Les volumes de transactions ont diminué de 8 à 9% depuis l'an dernier. Cette baisse est notamment due à une diminution de la demande, accentuée par une augmentation des taux d'intérêt et un durcissement des conditions d'emprunt par les banques. De nombreux couples, qui pouvaient autrefois emprunter jusqu'à 300.000 euros, sont désormais limités à 270.000 euros sur une durée de 20 ans. Cette réduction du pouvoir d'achat immobilier force les potentiels acquéreurs à revoir leurs ambitions à la baisse ou à négocier davantage les prix.

Les finances des communes, qui dépendent en grande partie du marché immobilier, sont également touchées. En effet, elles bénéficient des droits de mutation reversés par le Département lors des transactions immobilières. Malheureusement, la baisse des transactions impacte ces recettes, qui pourraient stagner à une centaine de millions d'euros en 2023, contre 125 millions en 2022. Il s'agit d'une source de préoccupation majeure pour le département.

Augmentation des coûts de rénovation : Le revers de la médaille de la baisse des prix immobiliers

La baisse des prix de l'immobilier ancien n'est pas la seule évolution du marché à prendre en compte. En effet, les nouvelles normes environnementales ont également un impact significatif. Un diagnostic énergie est désormais obligatoire pour tous les biens mis en vente, ce qui représente un coût supplémentaire de 1.000 à 1.200 euros pour les propriétaires. Ce coût, bien que nécessaire pour assurer une meilleure performance énergétique, peut freiner la mise sur le marché de certains biens.

De plus, l'obligation de réaliser ce diagnostic énergétique implique souvent des travaux de rénovation. Là encore, la facture peut être salée pour les propriétaires, avec une hausse des coûts des matériaux d'environ 30%. Certains propriétaires, qui auraient pu envisager de vendre leur bien il y a un an, se retrouvent aujourd'hui dans l'incapacité de le faire à cause de ces coûts de rénovation en hausse. Cela a également des répercussions sur les municipalités, notamment celles en périphérie de Tours, qui possèdent des logements à rénover ou ont développé des lotissements avec des terrains à bâtir.

Une baisse des prix de l'immobilier ancien en Touraine : opportunité ou menace ?

La baisse des prix de l'immobilier ancien en Touraine peut être vue sous deux angles différents. D'un côté, elle représente une opportunité pour les investisseurs et les personnes souhaitant acquérir un bien immobilier dans cette région. De l'autre, elle peut aussi être perçue comme une menace pour l'économie locale et la santé financière des communes.

Les investisseurs avisés sauront sans doute tirer parti de cette baisse des prix pour réaliser de bonnes affaires. Néanmoins, ils devront également prendre en compte les coûts supplémentaires liés à la rénovation et à la mise en conformité avec les nouvelles normes environnementales. En somme, investir dans l'immobilier ancien en Touraine est une entreprise qui nécessite une bonne préparation et une mise en balance des avantages et des inconvénients.

Quant aux communes, elles devront faire face à une baisse de leurs recettes liées aux transactions immobilières. Cette situation pourrait avoir des conséquences sur leurs finances et leurs projets de développement. Il est donc essentiel pour elles de trouver de nouvelles sources de revenus ou d'adapter leur politique immobilière pour favoriser la vente de biens et compenser la baisse des transactions.