Sommaire

Il est difficile de trouver un bien immobilier sans justifier un apport personnel ou payer la totalité des fonds en une seule fois. Toutefois, il existe plusieurs solutions qui permettent d’acheter une maison en la payant par mensualité. La location-vente, les aides ou subventions, les livrets réglementés et l’achat d’une propriété en viager sont des solutions qui s’offrent à vous. 

Optez pour la location-vente

Cette stratégie permet d’occuper la propriété tout en payant un loyer mensuel au vendeur. En effet, plusieurs raisons peuvent vous amener à opter pour ce choix. Cette manière d’acheter logement est encadrée par des dispositions légales. 

Pour acheter sans apport

Les pourcentages d’intérêt depuis quelques années atteignent des niveaux très bas. Toutefois, les institutions financières n’accordent pas facilement des prêts. Généralement, c’est l’absence d’apport immobilier qui bloque le processus des candidats qui sont à la recherche de prêts. Les banques demandent souvent un apport atteignant 10 à 20 % du prix du prêt. 

Par ailleurs, les institutions bancaires ne sont pas les seules à exiger un taux rendant une opération d’achat de bien immobilier compliquée. Au moment de la signature d’un contrat avec un vendeur de logements, ce dernier exige 5 à 10 % de la valeur de la maison. Cette raison peut aussi vous empêcher d’acheter une maison.

Pour faire face à ces situations, vous pouvez opter pour la location vente. Cette option permet de devenir propriétaire sans apport. Cette façon d’opérer vous permet d’intégrer l’appartement comme un locataire. Dès que le cumul des loyers que vous avez payés atteint le prix du bien, vous devenez propriétaire. C’est une opération immobilière qui ne nécessite pas une garantie ou un apport.

Pour devenir propriétaire à terme

Avant de devenir définitivement propriétaire d’une maison, vous devez payer l’intégralité du prix de vente fixé. Cependant, l’option de vente accession, vous permet d’intégrer l’appartement au préalable sous forme de location. Lors de la signature contrat, il faut définir la date d’entrée et la période jouissance.

Une fois, l’acheteur intègre l’appartement, il va épargner de l’argent tout en payant loyer. Chaque mois, le vendeur perçoit le loyer et l’épargne est bloquée jusqu’à ce qu’elle n’atteigne le prix vente. Cette méthode vous permet de vous procurer de la maison lorsque la cotisation arrive à terme.

La solution de location accession est très intéressante, car elle vous permet de ne pas verser directement la somme initiale. Cependant, cette solution présente une part d’ombre que vous devez connaître avant de vous engager. Le montant que vous versez pendant la période location est comme une perte pour vous. En effet, ce dernier n’est pas pris en compte dans le calcul du prix de vente.

Les contraintes liées à la location vente

Dans le cadre location accession, il existe des prédispositions légales qui accompagnent la procédure. La première condition est la signature d’un contrat location vente. Dans cet accord, le prix de vente, la date de la levée de l’option achat et les conditions de paiement doivent être détaillés. Cette opération fait de vous un semi-propriétaire et semi-locataire.

Si des travaux de réparation d’une grande importance doivent être effectués, c’est le propriétaire logement qui doit les prendre en charge. En ce qui concerne les petits travaux et les charges foncières, ils reviennent à la charge du locataire accédant. Avant de vous lancer dans ce processus, si votre bien fait partie d’un ensemble de logements, vous devez évaluer des activités de copropriété.

Comment rédiger le contrat de la location-vente ? 

Ce type de vente donne droit à la rédaction de deux différents contrats. Le premier est la location accession contrat alors que le second est l’accord de vente. 

Les deux accords doivent contenir plusieurs informations importantes. Il s’agit entre autres : 

  • Du type de garantie de remboursement,
  • Des modalités de paiement des frais d’achat,
  • De la durée de la période jouissance locataire et le délai pour la levée de l’option d’achat,
  • Des conséquences vis-à-vis de chaque contractant lors de la résiliation du contrat,
  • Des assurances,

Enfin, la nature, les caractéristiques et la description complète du bien immobilier doivent aussi y figurer. 

Tirer profit des livrets réglementés

Si vous cotisez pour l’acquisition d’un bien immobilier, sachez qu’il y a certains livrets qui sont mieux par rapport à d’autres. Opter pour un plan d’épargne logement est mieux qu’un livret A, car ce dernier vous donne droit à un prêt immobilier spécifique après quatre années d’épargne.

Par ailleurs, si vous êtes un employé avec CDI, vous bénéficiez d’un plan d’épargne de l’entreprise. Ce dernier peut être débloqué dans certaines conditions comme l’acquisition d’un premier bien immobilier. Par contre, si vous êtes sous un contrat à durée déterminée, c’est plus difficile de trouver des aides. 

Les subventions auxquelles vous pouvez opter

Si vos revenus ne sont pas suffisants pour vous permettre d’épargner et de payer le loyer à la fois, vous pouvez opter des subventions ou des aides. Vous pouvez prendre des renseignements sur le prêt à taux zéro. Les conditions pour être éligible à ce type de crédit ont été mises à jour en 2016.

Le prêt à taux zéro vous permet de bénéficier de 40 % du coût de l’opération avec un taux d’intérêt de 0 %. Il s’agit d’une aide qui vous permet de diminuer considérablement le montant du crédit immobilier. C’est une subvention qui permet aux personnes ayant un petit salaire d’acheter une maison.

Le prêt accession sociale est aussi une solution qui vous permet de vous procurer un logement tout en payant par mois. C’est aussi un crédit immobilier qui est soumis à des conditions de ressources. Le taux d’intérêt maximal est compris entre 3,10 et 3,55 %. 

Optez pour l’achat d’un bien immobilier en viager

Avant d’opter pour l’achat d’une propriété en viager, il est indispensable de faire une étude minutieuse. Certaines propositions sont mieux par rapport aux autres, c’est pour cette raison qu’il est indispensable de bien réfléchir. Toutefois, acheter une maison en viager vous donne la possibilité d’investir dans l’immobilier.

Cette méthode permet aux salariés qui n’ont pas une somme importante comme rémunération de s’acheter une maison. Ainsi, ils pourront payer le prix du bien de façon mensuelle. Ceci permet d’éviter de faire des prêts avant de devenir propriétaire.

Dans certains cas, l’acheteur peut même prendre la maison à une valeur inférieure à celle qu’elle devrait coûter. Tant que le temps du viager ne dépasse pas vingt-cinq ans et que le montant n’est pas supérieur ou égal à celui prévu par les prêts, cette méthode reste la meilleure. En effet, elle permet d’obtenir le bien sans apport et sans frais supplémentaires.