Aide Anah 2021 salle de bain : quels travaux sont pris en charge ?

12 décembre 2022 à 23:43   •  Accueil » L'actualité du diagnostic immobilier
Aide Anah 2021 salle de bain : quels travaux sont pris en charge ?

Placée sous la tutelle de plusieurs ministères, l'ANAH (agence nationale de l'habitat) a pour mission d'améliorer la condition des logements privés. Depuis plus de 50 ans, elle octroie des aides à la rénovation de l'habitat. Vous voulez rénover votre salle de bains et sollicitez une aide une l'ANAH ? Voici les travaux qui sont prix en compte.

Les travaux de rénovation énergétique

L'aide financière de l’ANAH vise à financer la rénovation de la salle de bain afin d'améliorer sa performance énergétique. Dans cette perspective, elle finance les travaux tels que :

  • Le paiement des frais de l'audit énergétique ou DPE dans le cadre de l'optimisation de la consommation énergétique ;
  • La pose du double vitrage sur les fenêtres de la salle de bain ;
  • L'isolation des combles aménageables ou aménagés ;
  • Le remplacement de la chauffe et du chauffe-eau défaillant au profit d'un dispositif plus performant ;
  • L'isolation intérieure et extérieure des murs.


Les travaux d'accessibilité

Ces travaux sont destinés à l’amélioration de l'accessibilité du logement pour les personnes en perte d'autonomie. Il concerne les personnes en perte d'autonomie et les personnes victimes d'un accident ayant occasionné un handicap. Il s’agit :

  • Du remplacement de la baignoire par une douche à pied ;
  • L'installation d'un mitigeur afin de réguler la température de l'eau utilisée pour le bain ;
  • La substitution du lavabo classique pour un lavabo sans pied.

L'agence nationale de l'habitat peut financer l’amélioration de l’éclairage pour le rendre plus confortable.

Quelles sont les aides de l'ANAH ?

Dans le cadre de la rénovation des salles de bain, l'ANAH propose deux catégories aides : 

  • MaprimeRenov’ ;
  • MaprimeRenov’ sérénité ;

Attribuée en fonction du type de travaux à effectuer, chaque aide a un plafond défini.

MaprimeRenov’

Cette aide de l'agence nationale de l'habitat est cumulable avec d'autres aides. Elle découle de la fusion avec le programme « habiter mieux agilité » et le crédit d’impôt de transition financière. Initialement destinée aux ménages modestes, son offre s’est élargie à tous les propriétaires de logements depuis octobre 2020. Dans le cadre de la rénovation de sa salle de bain, cette aide n'est attribuée qu’à certaines conditions :

  • Il faut que les travaux de rénovation aboutissent à la réduction de la consommation énergétique du logement à hauteur de 20 % ;
  • Il faut que la salle bain concernée soit vieille de plus de 15 ans ;
  • Il faut respecter les conditions de base.

Lorsqu'on fait rénover une salle de bains dans le but de bénéficier d'une aide de l'ANAH, elle consomme 25 ou 20 % d’énergie en moins, l'ANAH octroie cette aide financière. En effet, la prime est versée 15 jours après le terme des travaux. Si vous faites appel à un professionnel RGE, la prime sera directement déduite de la facture. Comme avantage, elle vous permet de connaître le montant exact de votre prime avant de début des travaux.

Il faut savoir que l'agence nationale de l'habitat octroie jusqu’à 10 000 € d'aide à la rénovation dans le cadre de cette aide. Elle est proposée en 4 forfaits :

  • MaprimeRenov’ rose pour les ménages ayant un revenu élevé ;
  • MaprimeRenov’ violet destinée au ménage avec des revenus moyens ;
  • MaprimeRenov’ jaune : elle est attribuée aux ménages avec des revenus juges modestes ;
  • MaprimeRenov’Bleue : octroyée aux ménages dont les revenus sont très modestes.

MaprimeRenov’ sérénité

En vigueur depuis le 1er janvier 2022, elle remplace la prime « habiter mieux sérénité». Elle concerne les habitations en mauvais état ou délabrées. Si votre salle de bain est complètement hors d'usage et nécessite une rénovation complète, cette formule idéale pour vous. Toutefois, les travaux doivent diminuer la consommation énergétique de 35 %.

Par ailleurs, cette aide vise à rendre la salle de bain accessible aux personnes handicapées ou en perte de mobilité. Cette aide ne prend pas en charge les finitions et les travaux de décoration. Son plafond est fixé à 30 000 €. À travers cette formule, l'ANAH prend en charge :

  • 50 % des travaux de rénovation lourds de votre salle de bains pour les foyers avec des revenus très modestes ;
  • 35 % des travaux HT octroyés aux ménages dont les revenus sont modestes.

Les aides financières cumulables avec la prime de l'ANAH

Outre les aides de l’ANAH, vous pouvez aussi bénéficier des aides suivantes dans le cadre de la rénovation de la salle de bains. Il s'agit de :

  • L’éco prêt à taux. Aussi appelée éco PTZ, il permet de la rénovation énergétique. Son montant varie entre 7 000 et 50 000 € ;
  • Le PAH (prêt pour l’amélioration de l'habitat) attribué par la MSA (mutuelle sociale agricole) ou la CAF (caisse d'allocations familiales) ;
  • Le crédit impôt ;
  • La TVA réduite. Elle est réduite à 5,5 %. Elle est réservée à l'amélioration de la qualité de l’énergie ;
  • Le crédit d'impôts énergétique ;
  • La prime énergie ;
  • Les aides à la retraite ;
  • Les aides des collectivités locales ;
  • Les aides départementales.

Toutefois, vous devrez savoir que certaines de ces aides ne sont pas cumulables avec celle de l'ANAH. Il s’agit notamment du dispositif des certificats de l’économie énergétique et MaprimeRenov’ Sérénité.

Il faut savoir que le cumul de MaprimeRenov’et de l'Éco prêt à taux zéro exige une procédure assez longue et une paperasse conséquente. Toutefois, un ajustement est prévu pour faciliter l'obtention de l’Éco prêt à taux zéro en cumul avec l'aide agence nationale de l'habitat.


Quelles sont les conditions d'éligibilité à l'aide de l'ANAH pour travaux en salle de bain ?

Pour bénéficier de la prime de l'ANAH, il faut remplir plusieurs conditions. Tout d'abord, le logement concerné doit se situer en France (France métropolitaine ou DROM). Aussi, ce logement doit dater de plus de 15 ans. Par ailleurs, il doit constituer la résidence principale de personne en perte d'autonomie. 

De plus, la personne demanderesse de l'aide doit n'avoir touché aucune aide de l’État depuis 5 ans (jusqu’au moment où l'aide financière est demandée). Seul un professionnel Qualibat est habilité à réaliser les travaux requérant les aides financières de l’agence nationale de l'habitat.

Par ailleurs, les aides d’agence nationale de l'habitat ne sont octroyées que dans le cadre des travaux lourds. Les travaux légers et de décoration ne sont pas concernés.

Qui peut bénéficier de l'accompagnement de l'ANAH ?

À l'origine, les aides de l'agence nationale de l'habitat sont destinées aux personnes avec des ressources modestes pour leur résidence personnelle. À la base, elle était destinée aux employés des entreprises du secteur. Avec le temps, l'aide s'est élargie à tous les propriétaires de logements et aux copropriétaires.