Les normes électriques pour les prises d'une salle de bain

30 décembre 2022 à 05:44   •  Accueil » L'actualité du diagnostic immobilier
Les normes électriques pour les prises d'une salle de bain

La réalisation des installations électriques pour une salle de bain ne se fait pas de façon anodine. Ces équipements représentent des risques mortels pour les utilisateurs. C’est pourquoi, pour réduire ces risques, il est primordial de faire en sorte que les installations des prises et appareils électriques respectent des normes de sécurité. Il s’agit notamment de la norme NFC 15-100 et d’autres précautions essentielles.

La norme NFC 15-100 pour la salle de bain : la règle des volumes

Si vous envisagez d’effectuer des travaux d’installation des prises électriques de votre salle de bain, vous devez vous conformer aux normes des normes électriques NFC 15-100. En effet, il s’agit d’une norme qui réglemente les installations électriques dans les salles de bain et les salles d’eau afin de garantir la sécurité des utilisateurs et du matériel. À cet effet, la norme définit trois volumes différents auxquels il faudrait se référer pour savoir où installer vos prises et autres équipements électriques dans votre salle de bain (interrupteurs, éclairages de courant, etc.)

Le volume 0, destiné aux zones extrêmement exposées

Le volume 0 correspond aux bornes les plus exposées au risque d’électrisation dans votre salle de bain. Il s’agit principalement des zones de réception d’eau comme les baignoires, les douches et autres. Le risque électrique étant extrêmement élevé, ces zones doivent être isolées le plus possible de toute source d'électricité. C’est pourquoi, les seuls équipements électriques autorisés dans ce volume concernent principalement les TBTS (ou très basse tension). Autrement dit, il s’agit des TBTS 12V et des IPX7. 

Le volume 1, destiné aux zones exposées

Le volume 1 est celui qui fait référence aux espaces de la salle de bain qui sont exposés à des projections d’eau. En général, ce volume concerne les zones se trouvant au-dessus des espaces de volume 0, et se situant à 2,25 mètres du sol. Le volume 1 est assez restreint au niveau des équipements électriques autorisés. Il s’agit uniquement : 

  • Des chauffes eau instantanés de classe 1 et qui sont directement alimentés par un câble exempt d’une boîte de réception.
  • Des chauffe-eaux à accumulation de classe 1, horizontal et disposé le plus possible en hauteur.
  • Des éclairages ou des interrupteurs TBTS 12 V liés à un transformateur de séparation qui ne soit pas situé dans les volumes 0, 1, 2.
  • Des canalisations uniquement dédiées à l’alimentation des équipements situés dans ce volume.

Le volume 2, destiné aux zones à moindre risques

Le volume 2 concerne les zones de la salle de bain qui sont situées à plus de 60 cm au-dessus de la zone 0. Il concerne principalement les espaces dont le risque d'électrisation est beaucoup moins important qu’en zones de volume 1. Ici, les risques d’exposition à l’eau sont moindres, mais existent toujours. C’est pourquoi, ce volume n’autorise que les appareils à faible puissance tels que les rasoirs électriques, sèche- cheveux, brosse à dent électrique et autres. Les appareils électriques de type IXP4 et les appareils de chauffage de classe II ou encore TBTS 12 V sont également tolérés dans cette zone.

Le hors volume

Le hors volume est la zone de la salle de bain qui ne se trouve ni dans le volume 0, 1 ou 2. Il s’agit globalement du reste de la salle de bain. Naturellement, vous pouvez y installer des prises électriques, des appareils électriques, des interrupteurs, électroménager et bien d’autres. 

Les emplacements définis pour les prises électriques d’une salle de bain

L’installation des prises électriques dans une salle de bain doit se faire de manière à répondre au besoin de sécurité des utilisateurs, ainsi qu’aux problématiques d’utilisation des appareils et installations électriques. C’est pourquoi, le respect des normes électriques NFC 15-100 représentent une nécessité pour garantir la sécurité de l’installation. À cet effet, les volumes autour de la baignoire ou la douche sont les facteurs déterminants de l’écart qui doit exister entre deux prises.

En se référant donc aux volumes, les prises électriques et les interrupteurs doivent uniquement être installés en hors volume et à hauteur d’un mètre environ du sol de la salle de bain. Cela permettra ainsi d’éviter tout contact d’eau, même en cas d’inondation ou de fuite majeure. 

La norme électrique pour les salles de bain n’impose aucun chiffre pour la distance entre un lavabo et une prise électrique, mais cela n’exclut pas qu’il faudrait faire preuve de bon sens en suivant des consignes importantes : 

  • Installer la prise à moins 60 cm du lavabo
  • La prise électrique de la salle de bain doit être fixée à côté du lavabo, et non au-dessus ou en dessous de celui-ci.
  • La prise électrique de votre salle de bain doit être positionnée en hauteur.

Il est également important de toujours protéger votre prise électrique de salle de bain avec un clapet afin d’éviter qu’elle ne soit touchée par les projections d’eau.

Quelles sont les installations électriques autorisées dans les salles de bain ?

Procéder à l’aménagement des installations électriques dans une salle de bain n’est pas chose facile. L’opération requiert de la délicatesse et une certaine connaissance des normes NFC 15-100. Une salle de bain doit contenir au minimum une lumière au niveau du plafond, maintenue par une douille DCL et un socle. Par ailleurs, tous les éclairages de votre salle d’eau doivent être accompagnés au minimum d’un circuit de commandes qui se situera à l’entrée de celle-ci sur une position de 0,90 à 1,30 m au-dessus du sol. 

Concernant les prises électriques, celles-ci sont autorisées dans votre salle de bain si et seulement, elles sont avec terre et hors volume. Toutefois, les prises de rasoirs TBTS sont tolérées dans la zone de volume 2.  Les autres équipements électriques et le câblage : 

  • Si les appareils ne sont pas situés dans un volume (hors volume), vous n’aurez pas de réelles contraintes à appliquer. Rien ne vous oblige à privilégier uniquement l’installation électrique d’appareils IPX7, IPX5 ou IPX 4, vous pouvez aussi porter votre choix sur des appareils électriques de classe I et II pour votre salle de bain.
  • Si les appareils ou installations électriques sont situés dans les volumes 0, 1, 2 ou bien des zones cachées (invisibles à l’œil nu) de votre salle de bain, alors il vous faudra suivre les normes électriques y afférentes.

De manière générale, il est possible de mettre différents appareils et installations électriques dans votre salle de bain, s'ils sont disposés de manière à respecter les normes électriques.