Sommaire

Contracter un prêt afin de financer un projet immobilier est assez courant. Plusieurs avantages sont à associer à ce type de crédit. Toutefois, il faudra faire face à certaines exigences afin de l’avoir. Entre autres, la banque prêteuse exigera de l’emprunteur, un apport pour acheter une maison. Cela viendra en complément au dossier de crédit que vous soumettez à l’institution de prêt. De façon concrète, cette contribution est une somme qui sera complétée à votre emprunt dans le but de servir à l’acquisition du bien immobilier. Alors, dans le cadre de l’achat d’une maison, à combien s’élève la contribution qui permet de compléter le crédit ? Des éléments de réponse dans ce guide !

Comprendre l’apport personnel

De manière générale, l’apport personnel dans le cadre d’un crédit est exprimé en termes de pourcentage du montant total à emprunter. C’est la somme que vous devez mettre à disposition de la banque prêteuse afin de la convaincre de vous concéder le crédit demandé. En clair, la contribution représente une partie de votre investissement pour l’achat d’une habitation. C’est un moyen de soulager la banque.

De manière concrète, la contribution exigée dans le cadre d’un prêt est utile pour couvrir le paiement de certaines charges relatives à l’emprunt. Entre autres, il couvrira les frais de notaire ou de dossier, la caution, la rémunération du gestionnaire si vous choisissez l’immobilier locatif. 

De nombreuses banques considèrent cette contribution comme une variable significative qui motive la décision d’accorder un prêt ou non. Toutefois, il importe aussi de signifier que l’apport personnel n’est pas toujours obligatoire. D’ailleurs, des banques acceptent de concéder le crédit immobilier même si cette condition n’est pas respectée.

Pour aller plus loin, la contribution personnelle peut ne pas être exigible dans le cadre d’un investissement locatif. Dans ce contexte, la loi Pinel prévaut. De ce fait, les intérêts de l’emprunt sont défiscalisés. De même, si l’habitation à acheter avec le crédit vous servira de résidence secondaire, il n’est pas nécessaire de prévoir un apport personnel pour le prêt. 

À combien s’élève l’apport personnel ?

Pour acheter un bien immobilier, la contribution personnelle doit représenter 10 % du montant total à emprunter. Cependant, il s’agit là d’un taux minimum qui peut très bien varier selon la banque qui fait le prêt. De même, en fonction du bien à acheter, le taux de la contribution peut changer. En effet, dans le cadre de l’acquisition d’une habitation, il ne faudra pas seulement prévoir 10 % de façon inconditionnelle pour votre contribution personnelle. 

Certains établissements bancaires peuvent demander un apport allant jusqu’à 20 %. En fonction du contexte, par exemple, quand les taux d’intérêt sont élevés, le prêteur peut exiger jusqu’à 40 % du montant à emprunter en guise de contribution personnelle. Quoi qu’il en soit, l’idéal en ce sens et qui servira à acheter une habitation est un taux de 30 %.

Par ailleurs, avant de vous orienter vers un établissement bancaire et de solliciter un crédit, vous pourrez faire une simulation en ligne. Cela vous aidera à mener vos calculs avec plus de facilité. Dans le même temps, vous pouvez solliciter l’accompagnement d’un courtier. Ce professionnel vous orientera alors vers l’établissement bancaire qui proposera les conditions de prêt les plus avantageuses.

Quels sont les avantages d’un apport personnel lié à un crédit ?

Le premier avantage lié à l’apport personnel, c’est qu’il s’agit d’une condition exigible par les banques afin de concéder un prêt. Toutefois, cela peut permettre aussi à l’emprunteur de réussir les négociations en ce sens. Cela dit, une contribution personnelle élevée est un argument solide qui permettra de conclure un crédit. 

En effet, l’apport personnel convainc la banque prêteuse de votre capacité d’épargne. Cela représente une garantie pour l’établissement bancaire dans le cas où il y aurait un retard dans les mensualités de remboursement. Vous pourrez donc non seulement obtenir le prêt grâce à l’apport personnel, mais le taux sera également avantageux. 

Dans le même temps, avec une telle contribution, vous pourrez réduire de façon significative, les dépenses annexes liées au prêt obtenu. Il s’agit notamment des frais de dossier, le coût de l’assurance emprunteur. En cas de pénalités liées à un remboursement anticipé, l’apport personnel sera aussi d’une aide précieuse.

Dans certaines conditions, il est possible de négocier un taux d’endettement plus élevé lorsque vous avez un apport personnel important. Avec un meilleur taux d’endettement, vous pourrez emprunter un montant plus élevé qui servira à l’achat d’habitation. Vous pouvez également obtenir le prêt sur une plus courte durée

Comment obtenir l’apport personnel pour un achat immobilier ?

Lorsque la banque exige un apport personnel afin de soutenir votre dossier de demande de prêt, plusieurs options se présentent à vous. En effet, ces fonds peuvent provenir de diverses sources. Cela dit, vous pouvez puiser de votre épargne afin de répondre à cette exigence. 

Vos économies personnelles ou la revente d’un bien peuvent aussi permettre de constituer un apport personnel. Un don ou un héritage reçu peut également permettre de réunir la somme nécessaire pour faire face à ce besoin.

Dans certaines conditions, vous pouvez aussi demander un prêt-relais ou recourir aux livrets d’épargne afin de répondre à cette obligation. De façon concrète, les aides concernées sont : le PEL (prêt épargne logement), le CEL (compte épargne logement) et le PTZ (prêt à taux zéro). Dans le lot, on compte également le prêt Action Logement et d’autres prêts aidés sous conditions de ressources. 

On cite aussi les participations d’entreprise, qui sont soumises à des exigences bien précises. Entre autres, il n’est possible de demander un déblocage par anticipation de ces fonds à moins que l’habitation à acheter serve de logement principal. 

Crédit immobilier sans apport personnel : comment cela se passe ? 

Vous pouvez obtenir un crédit dans le cadre d’un projet d’achat d’habitation même sans un apport personnel. Il vous suffit de négocier avec la banque et le tour est joué. Mieux, avec l’intermédiation d’un courtier, vous optimisez vos chances de trouver un établissement prêteur qui accepte un emprunt à 100 %. 

Non seulement le courtier est compétent pour les négociations, mais vous aidera aussi en ce qui concerne les formalités administratives. Le professionnel vous aidera à constituer un dossier de prêt solide afin de convaincre la banque. 

Il faut également préciser que les raisons les plus pertinentes qui serviront à l’obtention d’un crédit sans apport sont : le chômage et les maladies chroniques. Attendez-vous toutefois à payer un taux d’intérêt élevé quand vous n’avez pas d'apport pour acheter une maison.