Immobilier parisien : la descente sous les 10.000 euros le mètre carré est-elle en vue ?

22 juin 2023 à 18:19   •  Accueil » L'actualité du diagnostic immobilier
Immobilier parisien : la descente sous les 10.000 euros le mètre carré est-elle en vue ?

La baisse continue des prix de l'immobilier à Paris

La tendance à la baisse des prix de l'immobilier à Paris semble se poursuivre. Selon les données récentes, le prix moyen du mètre carré dans la capitale est passé à 10.310 euros, soit une réduction de 2% sur une année. Cette évolution s'inscrit dans une tendance plus large qui est en cours depuis près de trois ans.

Les facteurs qui alimentent cette baisse

Cette baisse des prix est en grande partie due à la combinaison de l'augmentation des taux de crédit et de l'inflation, qui ont eu un impact négatif sur le pouvoir d'achat des emprunteurs. En conséquence, les vendeurs ont souvent été contraints d'ajuster leurs prix à la baisse. Au niveau national, le prix moyen des logements a diminué de 0,2% au cours du premier trimestre 2023, une première depuis 2015.

Une barrière symbolique en vue ?

La question qui se pose désormais est de savoir si ces prix peuvent descendre en dessous de la barre symbolique des 10.000 euros le mètre carré. C'est une hypothèse que les notaires n'excluent pas. Sur la base des avant-contrats de vente signés dans leurs études, ils estiment que le prix moyen dans la capitale pourrait descendre à 10.090 euros le mètre carré d'ici juillet.

Les implications pour les acheteurs et les vendeurs

Cette baisse des prix pourrait avoir des conséquences variées pour les acheteurs et les vendeurs. Pour les acheteurs, la baisse des prix pourrait ne pas suffire à compenser la perte de pouvoir d'achat due à l'augmentation des coûts du crédit. Pour les vendeurs, cette baisse pourrait conduire à une réduction de leurs bénéfices.

La baisse des prix va-t-elle continuer ?

C'est une question qui reste ouverte. Selon les notaires, la baisse des prix pourrait se poursuivre durant le troisième trimestre 2023. Cependant, de nombreux facteurs pourraient influencer cette évolution, notamment les politiques gouvernementales, les conditions économiques et les dynamiques du marché immobilier.