La gestion du patrimoine immobilier conséquent de Grand Poitiers : un défi de taille

21 juin 2023 à 18:15   •  Accueil » L'actualité du diagnostic immobilier
La gestion du patrimoine immobilier conséquent de Grand Poitiers : un défi de taille

Une vision éclairée pour la gestion du patrimoine immobilier de Grand Poitiers

Grand Poitiers, une ville qui ne cesse de grandir. Avec un patrimoine immobilier de 425.000 m2, cette communauté urbaine se dote d'une capacité d'accueil deux fois supérieure à celle des collectivités comparables. Des chiffres impressionnants qui s'expliquent par une gestion patrimoniale ambitieuse et une volonté de faire face aux défis de la transition énergétique.

L’audit immobilier : un outil précieux pour une gestion optimale

Réalisé par le bureau d’études TB Maestro, l'audit immobilier a été lancé en 2021 pour se terminer cette année. Il a permis de faire le point sur le patrimoine immobilier de la commune, excluant les stations d’épuration. Le maire de Bignoux, vice-président en charge du patrimoine immobilier et de la transition énergétique, affirme que cet audit était nécessaire pour éclairer la gestion du patrimoine immobilier.

Le but est clair : prioriser les travaux en fonction des moyens financiers de la communauté urbaine. Cette vision précise du patrimoine contribuera à une programmation pluriannuelle d’investissements plus efficace.

Un patrimoine diversifié : un défi pour la gestion

Dans le détail, le patrimoine de Grand Poitiers est principalement constitué d'équipements sportifs, qui représentent 70% du total. On compte également 20 équipements culturels, des crèches, des maisons relais d’assistantes maternelles, des accueils de loisirs, des hôtels d’entreprise et le siège de la communauté urbaine.

La gestion de ce patrimoine est donc un défi de taille. Il va falloir réfléchir à l’intérêt communautaire de certains sites. Pour exemple, 25 % des terrains de football du territoire sont gérés et entretenus par la communauté urbaine. Est-ce vraiment judicieux ? Des questions qui méritent d'être posées.

Le défi de la transition énergétique

Enfin, un autre enjeu majeur se profile : le "décret tertiaire". Ce dernier, fruit de la loi de transition énergétique de 2015 et signé en 2019, impose aux propriétaires de bâtiments à usage tertiaire d’améliorer leur performance énergétique. L'objectif est d’atteindre une réduction de 60 % des consommations énergétiques d’ici 2050.

Ce décret concerne 60 sites communautaires de Grand Poitiers, soit 365.000 m2 de bâtiments. Parmi les plus énergivores, les complexes sportifs de la Ganterie et Michel-Amand, et l’hôtel communautaire. En 2021, Grand Poitiers avait réalisé 25 % de réduction des consommations par rapport à l’année de référence. Une progression encourageante, mais qui laisse entrevoir le chemin restant à parcourir d’ici 2050.

La gestion du patrimoine immobilier de Grand Poitiers est donc un véritable défi. Entre maintenance, réflexion sur l’utilité de certains sites et obligations légales en termes d’économies d’énergie, les défis sont nombreux. Mais la volonté est là, et les premiers pas vers une gestion plus efficace et respectueuse de l’environnement sont déjà en marche.