Maison de maître : définition, prix, conseils de rénovation

17 décembre 2022 à 23:31   •  Accueil » L'actualité du diagnostic immobilier
Maison de maître : définition, prix, conseils de rénovation

Apparue à antiquité, la maison de maître atteint son apogée sensiblement au même moment que les grands domaines agricoles, viticoles et fermiers. Son architecture reflète généralement les différents niveaux de fortune des premiers propriétaires. Toutefois, une maison de maître est différente d'une maison bourgeoise. Quelle est la différence ? Quel est le prix d'une maison de maître ? Comment rénover un tel château ?

Définition

Comme son nom l'indique, la maison de maître se définit par sa fonction. Aussi appelée demeure de maître, la maison de maître constitue la maison d'habitation du propriétaire d'un domaine agricole, d'élevage, viticole, sylvicole, etc. Il s'agit d'une architecture purement européenne présente depuis la Rome antique. Elle présente traditionnellement un corps ferme et des dépendances.

Avec la mécanisation de l'agriculture au XIXᵉ, la maison de maître commence à s'imposer dans les paysages en France sous Napoléon III. Maison de campagne, la propriété abritait majoritairement une famille bourgeoise.

Les caractéristiques de la maison de maître

La caractéristique majeure de la maison de maître, c’est qu'initialement, elle était située au cœur d'un domaine ou d'un ensemble de biens immobiliers qui s'étendait sur des centaines d'hectares. C'est pourquoi, elles sont logées, pour la plupart, en campagne, dans un village, un parc ou un grand espace naturel. On y trouve souvent des arbres vieux de centaines d'années. Toutefois, depuis la Première Guerre Mondiale, certaines maisons de maître ont été séparées de leur domaine.

Avec l'urbanisation grandissante et la mise en œuvre de plusieurs plans directeurs, on retrouve certaines maisons « de campagne » dans les centres-villes. Par ailleurs, les maisons de maîtres ont, pour la plupart, été construites entre le XVIIᵉ et le XIXᵉ. Leur âge d'or est répertorié au lendemain des révolutions de 1830, 1850 et 1880. Elles marquent l’expansion de la classe bourgeoise.

Enfin, on trouve aussi les maisons sur les hauteurs et au centre des bourgs. Les maisons de maîtres sont reconnaissables par leur architecture simple. En effet, chaque pièce est calquée sur le modèle architectural des manoirs et des châteaux de noblesse. En fonction des niveaux de fortune des familles, ces propriétés se composent :

  • D'un parking ;
  • D'une place privée ;
  • De plusieurs dépendances ;
  • D'un vaste jardin.

Différence entre une maison bourgeoise et une maison de maître

À l'image de leur appartenance à la classe bourgeoise, la maison de maîtres possède une architecture luxueuse, charmante et imposante. Elle pouvait être la résidence principale de la famille ou une maison de vacances.

Ainsi, on observe :

  • Plusieurs larges fenêtres réparties de manière symétrique ;
  • Plusieurs portes et plusieurs cheminées tributaires du grand nombre de pièces que regorge le château ;
  • Un édifice en forme rectangulaire ;
  • Des murs épais construits en moellons ou en pierre qui composait le corps ferme ;
  • Elles possèdent généralement des grilles, des rambardes, portails et des rampes en fer forgé ;
  • Des façades en pierre luxueuse ;
  • Une grande hauteur entre le plancher et le plafond (en moyenne 3 mètres) ;
  • Des cheminées en pierres ou en marbre ;
  • De nombreuses pièces spacieuses.

Toutefois, les maisons de maîtres se différencient des maisons bourgeoises en ce qu’elles sont situées au cœur d'un vaste domaine, d'une grande ferme ou d'un village. En fait, une maison de maître est aussi une maison bourgeoise, mais l'inverse n'est pas toujours possible.

Prix d’une maison de maître

La maison de maître fait aujourd’hui partie de l'immobilier de luxe, aussi appelé bien d’exception, immobilier de prestige ou de belles pierres. En raison de la rareté de ce genre d'actifs au centre-ville de Paris, le prix moyen d’un tel château est supérieur de 30 % du prix moyen de la pierre en France. Le mètre carré d'une maison de maître peut atteindre 12 000 €.

Le prix d'une maison de maître varie en fonction de plusieurs facteurs. Il s'agit de :

  • La surface habitable ;
  • Des dimensions du jardin ou du domaine qui lui est attribué ;
  • De la ville dans laquelle elle se trouve ;
  • L’état des lieux ;
  • De l’offre et de la demande dans la localité
  • La grandeur de chaque pièce ;
  • Des équipements extérieurs et intérieurs ;
  • Des caractéristiques culturelles ;
  • Le marché de l'immobilier des environs.

Au cœur de Paris, une maison bourgeoise d’une surface habitable 300 m² avec un jardin de 100 m² est considérée comme une maison de maître.

En région parisienne, la surface habitable doit faire au moins 400 m² avec un jardin de 2 000 m². Les superficies et les prix varient selon qu'on est à Bordeaux, Toulouse, Rouen, Lyon, Avignon, Loire, Carcassonne, Anjou, Occitanie, Saint-Adrien, etc.

Outre le prix d'achat, il est important de se pencher sur d'autres éléments susceptibles d'alourdir le coût final d'une maison bourgeoise. Il s'agit notamment :

  • De la taxe foncière ;
  • Du budget d’entretien ;
  • Du coût de la rénovation.

Dépendamment de la surface, le coût de la rénovation peut s'élever à des centaines de milliers d'euros. De même, le coût d’entretien mensuel est très onéreux. La taxe foncière peut s'élever à plus de 7 000 € par an.

Comment acheter facilement une maison de maître ?

La maison de maître fait partie de la pierre de luxe. Qu’il s'agisse d'une résidence principale ou une maison de vacances, il est très difficile de trouver une maison datant du XIXᵉ siècle. Toutefois, il faut savoir que ce type de bien immobilier est généralement vendu via une annonce. Il suffit de répondre à l'annonce pour pouvoir visiter le bien et au besoin, l'acheter.

Ce qu’il faut savoir, c’est que les maisons de maîtres dans de l’époque romaine sont pour la plupart situés dans un village, une périphérie ou dans une zone reculée de la ville. Par ailleurs, les maisons de maîtres sont vendues sous une référence (REF) précise qui renvoie aux caractéristiques de la maison. Ainsi, vous pourrez lire dans une annonce par exemple : REF N12584E, REF A09413, REF 5924055, etc.

Quelques conseils pour rénover sa maison de maître

En raison de son caractère historique, les maisons de maîtres datant de l'antiquité sont inscrites dans le patrimoine immobilier protégé de la France. En conséquence, rénover un tel édifice est difficile, car cela implique modernisation de chaque pièce et protection de l'histoire. Complexe, cette opération nécessite l'intervention de divers professionnels. Voici quelques conseils pour réussir la modernisation d'une maison de prestige.

Consulter les autorités compétentes avant le début des travaux

Si vous avez une maison bourgeoise ou maison de campagne datant de l'antiquité, elle est certainement classifiée. De ce fait, vous devrez consulter la direction régionale des affaires culturelles (DRAC) avant le début des travaux.

Qu'il s'agisse de la transformer en hôtel particulier ou simplement de la rendre moderne, vous êtes aussi dans l'obligation de consulter le PLU (plan local d'urbanisme). En effet, consulter le PLU vous permet d’évaluer les possibilités afin de savoir ce que vous pouvez faire et ce qui vous est proscrit.

Faire appel à une entreprise compétente dans le domaine

Généralement, la maison de maître reste inhabitée sur plusieurs années, voire plusieurs décennies. Datant d'une époque lointaine, il faut effectuer de nombreuses vérifications et modifications avant de l’occuper à nouveau. Cela implique :

  • La réparation de la charpente et de la toiture ;
  • La réparation du plancher ;
  • La rénovation de structure forte du bâtiment ;
  • L'isolation aux normes actuelles en vigueur en France ;
  • Le rétablissement de la plomberie ;
  • L'optimisation de la consommation énergétique ;
  • La décoration intérieure (chambres, salon, cuisine, etc.) et extérieure (jardin, piscine, etc.) ;
  • La remise en état du jardin ;
  • Etc.

Pour la mettre jour, il faut effectivement éléments modernes comme une piscine, un parking privé, des panneaux photovoltaïques, etc.

Ces travaux nécessitent une grande expertise. C’est pourquoi, adressez-vous à une entreprise qui a déjà fait ses preuves. Exigez de voir la photo d'une maison de maître déjà restaurée par ses soins avant de vous engager.

Comparer les prix de rénovation avant de s'engager

Rénover une maison de maître coûte cher. Qu'il s'agisse de la maison principale ou des dépendances, il faut dépenser un joli pactole pour les remettre à l'air des temps modernes.

De ce fait, il faut jouer sur la concurrence pour décrocher la meilleure offre. Prenez la peine de demander des devis chez plusieurs sociétés capables de rénover efficacement votre maison de vacances. Ensuite, effectuez une comparaison. Toutefois, il faut faire très attention. En effet, le prix le plus bas n'est pas toujours le meilleur prix. C'est pourquoi, il faut demander à voir les photos d'une maison de maîtres déjà restaurée par la société avant de vous engager.

Bénéficier des aides à la rénovation

Le gouvernement français a institué de nombreuses aides afin d'alléger le coût onéreux lorsqu'il s'agit de rénover une maison de campagne. Si le château est classifié, vous pouvez bénéficier d'une aide de la DRAC. Si vous confiez les travaux de rénovation à des artisans reconnus garants de l'environnement (RGE), vous pouvez bénéficier :

  • Du prêt à taux zéro ou PTZ ;
  • De la réduction de la TVA ;
  • De MaprimeRenov’ ;
  • Etc.