Faut-il investir dans l'immobilier ? Est-ce le moment ?

15 décembre 2022 à 17:53   •  Accueil » L'actualité du diagnostic immobilier
Faut-il investir dans l'immobilier ? Est-ce le moment ?

Faut-il investir dans l’immobilier maintenant ? La plupart des Français répondent : oui. En effet, 82 % des Français pensent qu’investir dans l’immobilier est sûr et rentable. Malgré la hausse des prix sur le marché de l’immobilier, le segment reste attractif en raison des nombreux avantages qu’il propose. Il existe plusieurs manières d'effectuer un investissement dans la pierre.

Le marché de l’immobilier en 2022

Après la crise sanitaire, le marché de l’immobilier en France est secoué par la guerre en Ukraine à l’origine de l’inflation. Les prix ont connu une flambée vertigineuse. Sur un an, le prix moyen des appartements neufs a augmenté de 5,5 %. L’ancien n’est pas en reste. Par ailleurs, l’offre semble inférieure à la demande. Toutefois, les aides de l’État permettent de maintenir la balance équilibrée.

Les taux des crédits immobiliers ont doublé en un an. En 2022, le taux d’intérêt des crédits immobiliers varie entre 1,48 % et 2,20 %. En raison du taux d’usure qui est lui-même est à la baisse, 60 % des demandes de crédits immobiliers sont rejetées. Les conditions d’accès au crédit immobilier ainsi qu’à l’assurance emprunteur sont plus complexes.

En plus, l’imposition fiscale est plus rude. Jusqu’à 33 % sur les revenus d’un investissement locatif. Si cette tendance se poursuit, on craint une hausse de la taxe foncière. Cela aura un impact direct que les prix des biens immobiliers qui ne vont pas cesser de grimper. En dépit de tout cela, il faut investir dans l’immobilier. En effet, ce segment offre des avantages permettant d’outrepasser la conjoncture actuelle du marché.

Pourquoi faut-il investir dans l’immobilier maintenant ?

En France, l’immobilier est le premier secteur d’investissement. Il existe plusieurs raisons pour lesquelles il faut investir dans ce secteur. Il faut toutefois noter que l’investissement locatif constitue la préférence des investisseurs français.

Un bon rendement annuel

Les rendements annuels des investissements immobiliers en France se situent entre 4 % et 10 %. En fait, le rendement locatif peut dépasser cet intervalle. Pour évaluer le taux de rentabilité d’un bien immobilier, il suffit de faire le rapport entre les revenus générés par le dit bien et le capital de départ investi.

Par ailleurs, la rentabilité d’un investissement locatif sur la durée est satisfaisante. Après le remboursement du crédit, vous percevez des revenus complémentaires sur une longue durée, voire à vie. Toutefois, il faut bien choisir la situation et la qualité du bien afin d’assurer un rendement locatif conséquent.

L’immobilier : un placement sûr

La pierre est un investissement tangible. En plus d’un rendement locatif quasiment certain, la valeur d’un bien immobilier augmente naturellement avec le temps. En conséquence, investir dans l'immobilier est un placement sûr.

En fait, investir dans la pierre est une sorte d’assurance-vie. Qu’il s’agisse d’un projet de location ou d’un achat revente, le marché de l’immobilier est favorable à ceux qui décident de s’engager maintenant.

Les banques accordent facilement les crédits immobiliers

Les banques sont favorables à l’investissement immobilier. C’est pourquoi les Français recourent généralement à un crédit immobilier pour investir dans l’immobilier. Ici, le segment de l’investissement locatif est privilégié, car les revenus générés permettent de rembourser rapidement son crédit immobilier ainsi que les intérêts.

En principe, le bien acquis s’autofinance. Ainsi, le capital propre est peu impacté. En plus, vous avez la possibilité de revendre le logement acheté et faire une plus-value satisfaisante.

" alt="Banques prêtes à accorder des prêts pour investir en immobilier"

Un excellent moyen de constituer son patrimoine

Se constituer un patrimoine est le rêve de la plupart des Français. Qu’il s’agisse de l’achat d’une résidence principale ou d’un bien à mettre en location, vous agrandissez votre patrimoine ou celui de votre famille. Par ailleurs, vous pourrez le transmettre à votre descendance. 

Une gestion simple

Contrairement à d’autres types d’investissements, la gestion d’un investissement immobilier est plutôt simple. Si vous n’avez pas le temps de le faire vous-même, vous pouvez confier la gestion de votre investissement à une société immobilière ou un organisme similaire.

Les aides de l’État

Le logement neuf constitue visiblement la priorité de l’État français. Toutefois, l’ancien bénéficie aussi des aides dans le cadre de la rénovation. Ainsi, les aides suivantes permettent aux investisseurs dans l’immobilier de bénéficier des avantages fiscaux :

  • Le prêt à taux zéro (PTZ) ;
  • La défiscalisation Pinel et Denomandie ;
  • Le Censi-Bouvard ;
  • Le contrat « louer abordable » ou « Cosse ancien » de l’Anah.

Quelles sont les différentes façons d’effectuer un placement immobilier ?

Il existe diverses manières d’investir dans la pierre. En effet, on distingue 3 types d’investissements sur le segment de l’immobilier. Il s’agit de :

  • L’immobilier papier-pierre. C’est un investissement immobilier généralement effectué par l’entremise des entreprises en tant qu’actionnaire ;
  • L’immobilier de jouissance. Il concerne l’achat de son lieu d’habitation ;
  • L’immobilier locatif. Il concerne l’achat aux fins de mise en location d’un bien immobilier.

L'investissement locatif

C’est le type d’investissement préféré des Français. En plus de constituer le patrimoine de l’investisseur, il permet d’avoir des revenus complémentaires rapidement. Le rendement d’un tel investissement immobilier est estimé entre 3 % et 5 %. 

Toutefois, il est conseillé de se faire accompagner par des professionnels lorsqu’on veut faire un tel investissement immobilier. En effet, ce type de placement est compliqué. Vous pouvez notamment recourir à un courtier immobilier. Celui-ci se chargera de trouver le meilleur taux et la meilleure zone d’investissement.

Les SCPI (sociétés civiles de placements immobiliers)

Il s’agit des sociétés d’investissement collectif. Généralement, on parle de groupe immobilier. Ces sociétés peuvent se présenter en tant que personne morale ou personne physique. Si vous avez un petit budget, mais souhaitez quand même effectuer investissement immobilier (locatif ou pas) maintenant, cette solution est la meilleure pour vous. Avec un capital de 5 000 €, vous pouvez vous lancer.

En effet, cette manière d’investir limite grandement les risques de flop. Elle vous permet d’investir sur divers biens immobiliers à la fois. Ainsi, vous diversifiez vos actifs tout en assurant la sécurité de votre investissement immobilier.

Toutefois, les frais d’entrée dans ce genre de capital sont souvent élevés. Dans cette même catégorie, on rencontre aussi les OPCI (organisme de placement collectif immobilier et les SCI (société civile immobilière).

La résidence personnelle

L’achat d’une résidence principale constitue également un bel investissement immobilier. En plus de réaliser le rêve de posséder sa propre maison, cet investissement a l’avantage d’annuler le paiement des loyers qui revient plus cher sur le long terme.

Cependant, les banques exigent d’énormes garanties avant de financer un tel projet, car il n'apporte pas de bénéfices à proprement parler. Ainsi, vous devrez puiser dans vos poches pour effectuer le remboursement si vous n’avez pas d’autres investissements rentables. 

La défiscalisation

Investir dans l’immobilier dans l’optique de défiscaliser ses revenus constitue un type d’investissement. Ce type d’investissement est généralement locatif. Pour effectuer ce type de placement immobilier, vous devez respecter un certain nombre de conditions.

Par exemple, la Loi Pinel permet de bénéficier d’une exonération fiscale pouvant atteindre 4 000 € par an. Toutefois, il faut effectuer un investissement d’au moins 200 000 € et investir dans le neuf. Par ailleurs, le projet de construction ne doit pas s’étendre sur plus de 30 mois. Aussi, le bâtiment nouvellement construit doit respecter les normes énergétiques en vigueur en France. 

En outre, la loi Malraux propose une réduction fiscale pouvant atteindre 100 000 € dépendamment du coût total des travaux. Ces avantages fiscaux ne sont valides que dans certaines zones géographiques bien déterminées.

Le crowdfunding immobilier

Concept récent, les crowdfunding sont destinés aux personnes disposant d’un très petit capital. Il ressemble de très près au crowdfunding classique. En fait, il s’agit de participer au financement d’un bien immobilier au même titre que d’autres personnes. Le but étant de répartir les charges du bien immobilier afin de les alléger.

Néanmoins, il faut faire très attention. En effet, le concept est encore nouveau et les cas d’arnaque sont malheureusement enregistrés. Ainsi, renseignez-vous proprement sur la plateforme avant de vous lancer.