Présence de l'amiante dans votre maison : Que faire ?

29 novembre 2022 à 09:26   •  Accueil » L'actualité du diagnostic immobilier
Présence de l'amiante dans votre maison : Que faire ?

Dans les années 70, l’amiante était très utilisé pour renforcer l’isolation thermique et acoustique des constructions. Bien que ce matériau isolant fût apprécié pour ses facultés isolantes et sa grande robustesse, il a été remarqué qu’il provoque de graves maladies comme les cancers, l’insuffisance respiratoire et autres. C’est justement la raison pour laquelle il est interdit en France depuis 1997. Néanmoins, si votre maison a été construite avant cette année, il est possible que vous détectiez la présence de l’amiante dans votre maison. Voici ce qu’il faut faire si votre habitation contient de l’amiante. 

Quels sont les risques de l’amiante pour la santé ?

Avant de vous énumérer les bons gestes à adopter lorsque vous détectez la présence d’amiante dans votre maison, il convient de vous présenter d’abord les dangers de ce matériau sur la santé. Présent dans tous les matériaux de flocages, de dalles de sols, de murs, de revêtements de sol en plastique produits avant 1997, l’amiante est très résistant. Il était utilisé en masse dans plusieurs produits pour sa résistance au feu ainsi que pour ses qualités d’isolant thermique et acoustique. 

Bien que les fibres d’amiante soient résistantes, elles sont 400 à 500 fois moins épaisses qu’un cheveu. De ce fait, elles sont totalement invisibles dans l’atmosphère. Lorsqu’elles sont inhalées, elles se déposent sur les poumons et entrainent des maladies respiratoires. Les principaux maux contractés après une exposition à l’amiante sont le cancer des poumons et le mésothéliome qui n’apparaissent en général que 20 ans après l’exposition. Comme vous l’avez compris, l’amiante représente un risque pour la santé lorsque ses fibres sont inhalées.



Que faut-il faire dès qu’on détecte la présence d’amiante dans sa maison ?

Il est difficile de détecter la présence de l’amiante dans une maison à l’œil nu. La date de construction de votre logement peut vous donner un indice sur la présence ou non ce matériau isolant. Néanmoins, il peut être difficile d’affirmer avec certitude qu’il est présent dans un bâtiment. Lorsque vous avez un doute ou que celui-ci se confirme, voici ce que vous devez faire.

Faites appel à un professionnel pour réaliser un diagnostic

La seule manière de savoir si l’amiante est présent dans votre maison est d’avoir recours à un diagnostiqueur immobilier pour qu’il effectue un diagnostic amiante. Doté d’équipements de protection individuels, cet expert va prélever des échantillons à tous les endroits susceptibles de cacher de l’amiante chez vous. Par la suite, il analysera les échantillons au sein d’un laboratoire agréé pour confirmer ou infirmer la présence d’amiante.

Dans le cas où des fibres amiantées sont détectées, le diagnostiqueur professionnel évaluera de 1 à 3 l’état des matériaux qui en contiennent. Lorsque le matériau est en bon état (état 1), le propriétaire doit vérifier les parties amiantées tous les 3 ans. Néanmoins, si le matériau est en mauvais état (état 3), il doit effectuer des travaux de désamiantage.

Protégez-vous de l’amiante

Lorsque le professionnel confirme la présence d’amiante au sein de votre maison, vous devez vous protéger. La meilleure façon de se protéger contre ce matériau est d’éviter de travailler sur un matériau contenant de l’amiante et de contacter un professionnel. Toutefois, vous pouvez poser quelques gestes pour vous en protéger.

Lorsque vous êtes en présence d’un matériau amianté, portez une combinaison de travail jetable ainsi qu’un masque P3. Il est aussi recommandé d’isoler au maximum la zone. Quand vous enlevez un revêtement qui contient de l’amiante, évitez d’utiliser votre aspirateur afin de vous débarrasser des résidus. Éliminez également les déchets le plus vite possible. Vous pouvez les amener dans une déchetterie qui accepte ces produits. Dans le but de limiter les diffusions de poussière d’amiante, humidifiez le matériau et limitez l’utilisation des outils à grande vitesse tels qu’une perceuse.

Procédez au désamiantage

Quand le diagnostic amiante de votre logement révèle une présence excessive de ce matériau nocif, il est indispensable que vous lanciez une opération de désamiantage. De même, il faut que vous sachiez que vous disposez d’un délai de 36 mois pour effectuer les travaux qui s’imposent à vous sous peine de sanctions. 

Le désamiantage se fait en suivant plusieurs étapes et par un professionnel qualifié. Pour éviter de toucher les éléments présents dans le logement au cours de l’intervention, le professionnel commence par préparer votre maison en mettant tous les meubles et objets hors d’atteinte. Par la suite, il dépoussière méticuleusement les surfaces à traiter. L’étape suivante est celle du confinement de la zone pour éviter la propagation des fibres d’amiante à l’extérieur. 

Ce n’est qu’après ce travail de préparation que le professionnel procède au retrait de l’amiante en ayant recours à différentes méthodes. Une fois que toutes les particules sont retirées, le diagnostiqueur immobilier, recouvre les murs et les sols d’un revêtement spécial. Pour achever l’opération de désamiantage dans votre maison, le diagnostiqueur nettoie correctement les surfaces avec un appareil filtrant.

La phase finale du désamiantage est l’acheminement et la gestion des déchets. Les déchets à risques comme l’amiante ne se traitent pas de la même manière que les déchets classiques sans risque. Pour ce fait, l’entreprise qui a effectué l’opération de désamiantage achemine l’amiante dans un centre spécialisé.

Que faire en cas de vente du bien immobilier ?

Même en présence d’amiante, il est possible de vendre une maison dont la construction est antérieure à 1997. Ceci étant, vous êtes obligé de faire appel à une entreprise spécialisée pour qu’elle effectue un diagnostic amiante. Après ce diagnostic, vous recevrez un certificat mentionnant la présence ou non d’amiante dans votre bâtiment. Ce certificat doit être annexé à la promesse de vente pour prouver que l’acheteur potentiel est au courant de la présence d’amiante. 

S’il est question de la mise en vente d’un appartement, le propriétaire est tenu de faire un diagnostic amiante des parties privatives et non des parties communes. En France, une maison ou un appartement peut être mis en vente s’il contient une faible quantité d’amiante. En effet, la justice estime que cela ne rend pas le bien immobilier impropre à l’usage. En revanche, le propriétaire n’est pas contraint d’effectuer une opération de désamiantage avant la vente de son bien. 

Quand il refuse de réaliser un diagnostic amiante pour la vente de son logement, il s’expose à des sanctions. Celles-ci peuvent aller jusqu’à 1 500 euros d’amende et entrainer l’annulation de la transaction. Il est donc indispensable de réaliser un diagnostic pour détecter la présence de l’amiante dans votre maison.