Sommaire

Outil incontournable dans la vente ou location d’un logement, le bilan énergétique est également un atout formidable pour faire des économies en consommation d’Energie résidentielle. Grâce à une analyse précise du bâti, il permet de déterminer l’origine des dépenses excessives et de cibler les éléments prioritaires dans le cadre des travaux de rénovation. Le bilan énergétique peut être réalisé à l’aide d’un diagnostic de performance énergétique ou d’un audit énergétique. 

Le Bilan énergétique : quel est son véritable rôle ?

Le bilan énergétique ou audit énergétique d’un logement est une analyse qui consiste à examiner la consommation en énergie d’un bien immobilier, ses forces, ses faiblesses et ses autres caractéristiques. En clair, il permet de connaître l’état du logement en matière d’efficacité énergétique et, éventuellement, de trouver les solutions pour son amélioration. 

Le bilan énergétique joue aussi un rôle important dans le cadre des économies d’énergie. En effet, grâce à lui, il est possible de repérer les ponts thermiques qui entrainent les perditions éventuelles de chaleur dans le logement et d’analyser sa performance énergétique générale. Cet audit énergétique est également l’occasion de se conformer à la réglementation en vigueur sur les logements, dans le cadre de la préservation de l’environnement.

Quels sont les types de bilan énergétique pour un logement ?

L’audit énergétique est un élément qui permet de mesurer la performance énergétique d’un logement. Il n’est pas obligatoire, mais est parfois confondu avec le diagnostic de performance énergétique (DPE) et l’étude thermique qui sont des formes de bilans énergétiques obligatoires en France.

Le diagnostic de performance énergétique 

Le diagnostic de performance énergétique est un bilan très connu par les Français. C’est un élément obligatoire en France pour les acheteurs et locataires dans le cadre de la lutte contre la libération des gaz à effet de serre. En effet, des études menées ont prouvé que la consommation résidentielle en énergie en France est à l’origine de la libération de plus de 22 % des gaz à effet de serres.

C’est dans l’optique de pallier ce problème que l'État a décidé de règlementer ce bilan. Désormais, les propriétaires sont contraints d’obtenir un diagnostic de performance énergétique afin d’établir le bilan énergétique de leur maison. Un élément décisif pour les potentiels acquéreurs, le DPE fournit des données techniques et des recommandations pour la réalisation des travaux de rénovation. 

L’étude thermique

L’étude thermique est un diagnostic qui a une portée plus grande que le DPE. Il est question de mesurer la performance énergétique d’une maison ou d’un logement avant sa construction. Le but est d’avoir le contrôle sur la construction des bâtiments futurs afin d’économiser le maximum d’énergie et arriver à prévoir les consommations d’énergie.

L’étude thermique prend en compte plusieurs éléments de l’habitat qui devront être analysés, à savoir :

  • Le système de chauffage et de production d’eau chaude de la maison
  • La typologie des vitrages
  • Les types de sols
  • Les parois
  • La toiture
  • Le système de ventilation
  • L’orientation du logement
  • Les matériaux de construction du bâtiment

Qui doit réaliser un bilan énergétique ?

Que ce soit pour le DPE ou l’étude thermique, le choix du réalisateur de votre bilan énergétique ne doit pas se faire à la légère. Celui-ci devra répondre à des exigences qui témoigneront de son professionnalisme et de son efficacité. Notamment une certification fournie par les autorités compétentes en France.

Il est conseillé de faire appel à un professionnel affilié au groupe RGE (reconnu garant de l’environnement) pour effectuer ce travail. Il s’agit d’un groupe de confiance dans le cadre de la réalisation d’un bilan énergétique pour une maison. 

Comment se déroule la réalisation du bilan énergétique d’une maison ?

Le bilan énergétique d’un logement peut se faire dans un cadre obligatoire ou sous une recommandation. Peu importe le cas, certaines étapes doivent être suivies pour sa réalisation.

Un état des lieux

L’état des lieux du bâtiment ou du logement est la première phase à la réalisation du diagnostic énergétique. Il concerne une analyse des besoins du client à l’aide des informations obtenus lors des entretiens avec celui-ci. C’est également l’étape d’analyse des documents techniques (plans, factures énergétiques…) liés à la démarche ainsi que la visite du logement concerné.

L’étude approfondie et proposition de solutions

L’étude approfondie consistera à examiner de manière précise chaque élément lié à la performance énergétique du bâtiment. Cette analyse d’appui sur les informations issues du DPE apporte des solutions et des conseils pour améliorer l’utilisation de vos outils de consommation énergétique.

L’analyse des coûts des travaux

L’analyse du coût des travaux tient compte de l’inflation, l’éventuelle hausse des prix des matériaux et les aides qui peuvent contribuer aux frais d’élaboration du bilan énergétique. Les travaux proposés tiennent évidemment compte du budget du client.

La réforme concernant le DPE a fait ressortir une méthode unique de calcul en vigueur 

Quel prix pour le bilan énergétique d’une maison ?    

Le prix d’un bilan énergétique peut varier selon le type de logement, la surface habitable et la localisation du bien. Il est également déterminé en fonction d’autres critères importants tels que :

  • Le système de chauffage du logement en question
  • Les diagnostiqueurs de la région de localisation du bien
  • Le temps passé lors des visites de l’habitat par les professionnels chargés du diagnostic de performance.
  • Les frais de déplacement du diagnostiqueur : ils dépendent de la distance à parcourir entre l’entreprise du professionnel et votre bien immobilier.
  • La rémunération du diagnostiqueur : étant un travailleur indépendant, le diagnostiqueur peut fixer le prix qui lui convient.

Le prix du bilan énergétique peut osciller généralement entre 100 et 250 €. Mais il faudrait être vigilant pour ne pas se faire abuser. Essayez d’avoir plusieurs devis en comparant les devis de différents diagnostiqueurs. 

Quelles sont les aides au financement de votre bilan énergétique

Votre bilan énergétique vous donne des renseignements sur les travaux primordiaux à réaliser dans votre logement. Cependant, il n’est pas souvent évident de réunir la somme nécessaire pour le faire. C’est pourquoi, il existe de nombreuses aides au financement de la réalisation des bilans énergétiques. 

MaPrimeRénov’

MaPrimeRénov’ est une aide proposée par l’Anah dans le cadre des travaux de rénovation des logements. Elle est accessible aux différents propriétaires (bailleurs et locataires). Le montant déboursé pour l’aide varie en fonction de l’ampleur des travaux à effectuer et les revenus du ménage. Les opérations éligibles sont regroupées à hauteur d’une vingtaine (isolation thermique, ventilation, chauffage, etc.)

Concernant le bilan énergétique d’un logement, les montants sont respectivement de 500 E pour les propriétaires aux revenus modestes de profil bleus, 400 € pour les propriétaires aux revenus modestes de profil jaunes et de 300 € pour les propriétaires aux revenus intermédiaires.

L’éco-PTZ

L’éco-PTZ permet d’obtenir un prêt jusqu’à 50 000 euros pour financer la rénovation énergétique globale d’un votre logement sans endosser d’intérêts. Le crédit est accordé sur une durée maximale de 20 ans. Lorsque vous incitez une action de rénovation unique, la limite du prêt est fixée à 15 000 euros.