Combien ça coûte pour viabiliser un terrain en 2022 ?

11 décembre 2022 à 11:38   •  Accueil » L'actualité du diagnostic immobilier
Combien ça coûte pour viabiliser un terrain en 2022 ?

La construction de maison est le rêve de plusieurs personnes. Si vous faites partie de ceux qui nourrissent cette ambition, vous devez commencer par viabiliser le terrain qui servira à votre tâche. Autrement dit, il faudra poser des raccordements sur l’espace qui doit abriter votre construction. C’est aussi un moyen de vous assurer que le terrain est bel et bien constructible. Le montant à allouer à la viabilisation d’un espace géographique est variable. Cependant, vous pouvez faire une estimation en considérant certains facteurs. Voici combien coûte la viabilisation d’un terrain en 2022. 

Comment réaliser la viabilisation de son terrain ?

Afin de viabiliser un terrain nu, vous avez besoin de vous renseigner convenablement. Cela vous évitera de faire des erreurs ou de payer une somme trop élevée pour les travaux. Ainsi, commencez par vous rapprocher de votre mairie afin de vous renseigner sur la faisabilité de votre tâche. Cette démarche doit précéder les travaux de branchement, et même les renseignements sur le prix de viabilisation du terrain. 

Des informations fournies par la commune, vous saurez si vous pouvez construire un bâtiment sur le terrain ou non. Si cela n’est pas possible, il vous suffira de demander une autorisation de construire en bénéficiant d’une dérogation. 

Après l’autorisation de construire sur le terrain, vous devez faire une demande de certificat d’urbanisme. Ce document est également fourni par la mairie et il contient les modalités de viabilisation de la parcelle. Le certificat d’urbanisme est gratuit. Avec ces préalables, vous pourrez faire une estimation du montant à allouer à votre tâche de viabilisation.

Évaluer le montant en fonction du type de branchement

Les raccordements d’un terrain permettent aux occupants de satisfaire leurs besoins en eau, en électricité et en gaz. Ils peuvent aussi s’étendre au tout-à-l’égout ou même à votre réseau téléphonique. 

Raccordement à l’eau

Afin de faire le branchement à l’eau d’un terrain, il faut prévoir un budget allant de 780 à 1 100 € en moyenne. C’est le prix prévisionnel d’un branchement situé à moins de 10 mètres du terrain. Au-delà de cette distance, il faudra ajouter au montant de l’activité, 50 €/mètre. 

La demande d’autorisation au titre du branchement à l’eau d’un terrain se fait auprès de la mairie, plus précisément au niveau du service en charge du réseau d’eau. Ensuite, vous pourrez solliciter une entreprise spécialisée afin de conduire la phase d’exécution du projet. 

Celle-ci sera en contact avec un technicien mandaté par la mairie afin d’autoriser les tranchées. Le professionnel aura pour mission de choisir le meilleur emplacement pour votre compteur d’eau.

Raccordement à l’électricité

Pour un branchement ERDF, le montant est fixé en fonction de la distance qui sépare le boîtier de branchement du terrain. Prévoyez entre 1 900 et 2 200 € si cette distance est de 30 mètres. Avec chaque mètre qui s’y ajoute, prévoyez 150 € de plus au prix du branchement à l’électricité. 

De façon générale, pour effectuer ce branchement à l’électricité, il faut faire une demande auprès de l’ERDF afin de recevoir son autorisation. À défaut de l’ERDF, vous pouvez également vous rapprocher d’un gestionnaire local ou de n’importe quel gestionnaire de distribution de votre commune.

Le raccordement à l’ERDF se fait sur la base d’un devis convenu entre les deux parties. Afin d’établir un tel devis, le gestionnaire de distribution déploie un technicien sur le terrain afin de faire une étude en amont. Celui-ci est également le professionnel qui s’occupe des travaux de branchement, mais en se limitant aux bornes de votre terrain. Ainsi, pour finaliser le branchement à l’électricité sur le terrain, vous devrez faire appel à un professionnel.

Raccordement au gaz

Le raccordement au gaz d’un terrain à viabiliser répond aux mêmes principes que le branchement à l’électricité. Il faut prendre au préalable une autorisation auprès du gestionnaire de réseau de distribution de gaz de votre commune. Plusieurs personnes optent pour le GRDF au lieu de choisir un gestionnaire local. 

Un technicien est envoyé sur votre terrain par le GRDF. Son rôle est d’évaluer la possibilité d’effectuer ou non le branchement sur le terrain. Si le résultat est concluant, il établira alors un devis et s’occupera du raccordement tout en respectant les limites du terrain. Vous devrez alors contacter une entreprise spécialisée (ou un artisan indépendant) afin d’étendre le branchement au gaz sur la parcelle.

En ce qui concerne le prix, vous paierez entre 350 et 550 € au titre du branchement au gaz d’un terrain localisé à moins de 30 mètres d’un réseau de gaz. Si la distance est plus longue, il faudra payer un supplément de montant. Il est de 100 € par mètre.

Raccordement au tout-à-l’égout

Le raccordement au tout-à-l’égout d’une parcelle vide coûte plus cher que les autres types de raccordements. Le prix de l’opération varie généralement entre 3 000 et 5 000 €. 

Au-delà de viabilisation du terrain, il faut savoir que le branchement au tout-à-l’égout est obligatoire si le logement peut être raccordé au réseau public d’assainissement. Le cas échéant, trouver une alternative est la meilleure idée. Demandez donc une autorisation auprès de la mairie et contactez la société qui s’occupe de l’assainissement dans la commune. 


Viabilisation d’un terrain par raccordement : quel est le montant ?

Outre le type de branchement, il y a plusieurs autres facteurs que vous devez prendre en compte pour évaluer le tarif de viabilisation de votre parcelle.

L’un des éléments importants à prendre en compte, c’est l’accessibilité de la zone. Si le terrain est facile d’accès, les raccordements se feront plus facilement. En conséquence, vous paierez moins pour la viabilisation. La taille des réseaux de distribution que vous sollicitez aura également un impact sur le coût.

En tenant compte de tous ces détails, le prix global à payer afin de viabiliser une parcelle peut varier entre 5 000 et 15 000 €. C’est le coût à prévoir si vous confiez les travaux à un grand réseau de distribution ou à un gestionnaire local. Toutefois, vous avez la possibilité de faire baisser le coût de viabilisation de votre terrain nu. 

L’astuce, c’est de prendre le temps d’étudier le projet et d’évaluer les coûts en fonction des spécificités du terrain. Avec chaque distributeur que vous contactez, faites des négociations appropriées. Vous pouvez, par exemple, discuter le devis que vous présente le technicien après évaluation de la situation de votre parcelle.

L’autre astuce, c’est de demander plusieurs devis de viabilisation de terrain. Vous pourrez alors faire une étude comparative afin de choisir le prestataire qui propose le service le plus compétitif pour viabiliser votre terrain.