Sommaire

L’époque des maisons traditionnelles et de plain-pied avec une toiture inclinée et grande en hauteur est révolue. Aujourd’hui, avec les évolutions dans le secteur de l’architecture, de nouvelles techniques sont employées. Celles-ci font appel à la modernité pour proposer des constructions plus contemporaines. Dans le lot, la construction des maisons à toit plat a réellement pris l’avantage sur le marché. Si ce genre de construction vous intéresse, voici un guide qui vous renseigne sur ses caractéristiques réelles.

Maison à toit plat : ce qu’il faut en comprendre

Pour toute explication, retenez que la maison à toit plat est une construction haut de gamme qui s’étend sur une certaine surface. Longtemps considérée comme une réalisation d’architecte, elle est aujourd’hui accessible à toutes les bourses et selon le nombre de chambres voulu. Cette bâtisse moderne se démarque par la forme (plate) de sa toiture.

De plus en plus de personnes s’intéressent à ce genre de constructions. Ce dernier permet au maître d’ouvrage de faire de nombreuses fantaisies. En cela, vous pouvez décider de la taille de votre bâtisse (nombre de chambres, surface) et de ses caractéristiques. Avec ou sans étage, il faudra toutefois respecter la forme plate de la toiture. 

La particularité du toit plat, c’est la possibilité de le personnaliser. Vous pouvez même y poser des panneaux solaires pour faire des économies sur votre consommation d’énergie ou pour vous tourner vers l’énergie verte. Ce type de toit (de plus en plus tendance) aide aussi à la création de puits de lumière, et donne même des opportunités de végétalisation. 

Il faut également préciser que le toit plat d’une maison se présente avec une légère inclinaison des panneaux. Le but, c’est de faciliter l’évacuation des eaux de pluie. Pour le revêtement de la toiture plate de maison, les constructeurs utilisent généralement un pare-vapeur, un plancher, une couche d’étanchéité et un isolant thermique. 

Tous ces éléments participent au confort des résidents et limitent aussi les déperditions d’énergie par la toiture. Quoi qu’il en soit, quelle que soit sa surface, une maison à toit plat réunit les caractéristiques nécessaires pour être citée comme une habitation contemporaine. 

Pourquoi construire une maison à toit plat ?

Construire une maison à toit plat vous permet de profiter de nombreux avantages. Pour commencer, vous profiterez d’assez de lumière à l’intérieur de la maison. Cette dernière provient notamment des fenêtres de toit à installer sur la bâtisse ainsi que des puits de lumière. En profitant de cet éclairage naturel dans le logement à toit plat, vous faites aussi des économies sur votre facture d’électricité. 

Par ailleurs, la construction ou l’extension d’une maison à toit plat permet également de mettre en place, une terrasse ou un jardin. C’est un excellent moyen pour profiter d’un agrandissement de votre espace de vie. Sur cette terrasse ou jardin, vous pourrez faire pousser des légumes et des fruits de votre choix. 

L’utilisation d’un isolant pour le revêtement du toit plat vise aussi un objectif. Cela permet d’avoir une bonne isolation thermique dans la maison. Les résidents profiteront alors d’une bonne température à l’intérieur, quelle que soit la saison de l’année.

L’architecture de la maison à toit plat est également à citer parmi ses avantages. La construction ou l’extension est à la fois moderne et atypique. Elle se démarque distinctement des maisons à toiture traditionnelles et de plain-pied. Vous aurez donc tout intérêt à opter pour la construction ou l’extension de ce genre de bâtisse. 

Attention toutefois si vous devez choisir de construire une maison à toit terrasse. Avant d’entamer tout projet, vous devez vous assurer que le plan local d’urbanisme (PLU) de votre commune autorise bien ce genre de toit pour les maisons. S’il y a une interdiction qui prévaut, vous pourrez, par exemple, choisir de construire un toit plat végétalisé pour votre habitation. 

Comment passer du toit terrasse au toit végétalisé ? 

Le premier intérêt de passer du toit terrasse au toit végétalisé, c’est de profiter d’un environnement vert dans votre habitat. C’est aussi un bon moyen d’améliorer son isolation thermique. 

Pour passer du toit terrasse au toit végétalisé, assurez-vous que la toiture peut effectivement recevoir de la végétation. Faites alors une sélection des plantes de votre choix. Ce n’est qu’après cette étape que vous pourrez passer aux travaux d’aménagement. 

Pour savoir si vous pouvez mettre de la végétation sur le toit de votre maison, trois éléments sont à vérifier. D’abord, la toiture doit être facile d’accès. De même, elle doit présenter une inclinaison modérée. L’autre facteur important à prendre en compte, c’est le poids de la couche de végétaux à y poser. Il faudrait que la construction ou l’extension soit assez solide pour supporter une telle charge. 

Pour ce qui est du choix des végétaux, vous pouvez opter pour trois modes différents. Il s’agit de la végétalisation extensive, de celle semi-intensive et de la végétalisation intensive. De votre choix, dépendra la fréquence à laquelle vous devrez entretenir la toiture. 

La végétalisation extensive pour toiture permet de recevoir des mousses. Elle se présente avec une couche légère de substrat. Avec la végétalisation semi-intensive, il faut une couche plus épaisse de substrat. Vous pourrez alors y planter des fleurs ou des légumes. La dernière forme de végétalisation, celle intensive, est plus contraignante. 

En optant pour ce choix, vous obtenez une toiture qui se présente comme un jardin normal. Il faudra toutefois vérifier le climat de la localité pour faire le choix du type de végétation qu’il faut pour votre toit. Pour l’aménagement de la toiture, il serait à votre avantage de faire appel à un professionnel. Ce dernier pourra alors employer les moyens logistiques et humains nécessaires pour concevoir votre toiture végétalisée. 

Cependant, il est aussi possible de réaliser cette tâche soi-même. Pour cette dernière option, une étude de la construction ou l’extension s’impose. Lorsque cela est fait, réalisez un cadre d’étanchéité et mettez en place un système de drainage et d’irrigation. Pour le reste, vous pouvez également vous permettre certaines fantaisies afin de personnaliser votre toit végétalisé.

Quel est le coût d’une maison à toit plat ?

Pour estimer le prix d’une maison à toit plat, plusieurs éléments sont à prendre en compte. Au nombre de ceux-ci, il y a les matériaux utilisés et l’usage à faire du toit (toit terrasse ou toit végétalisé).

Commencez donc par faire une évaluation des dépenses préalables à la construction ou l’extension de la maison. Il s’agit notamment des frais d’architecte à engager pour la conception des plans de travail. Il faudra aussi solliciter un professionnel pour étudier le toit et décider du poids maximal qu’il pourra supporter. Pour ces travaux, il faudra aussi prévoir un budget. 

Pour en venir au toit plat proprement dit, s’il est simple et sans accès, il faudra budgétiser deux dépenses fondamentales. Il y a notamment le faîtage qui coûte entre 35 et 75 euros le mètre carré. Il faut également intégrer dans votre budget, le prix de l’isolation et de l’étanchéité. Le montant, ici, dépend de la technique d’isolation et de l’isolant utilisé. Il peut coûter jusqu’à 80 euros dans certains cas. 

Pour un toit terrasse, c’est le choix de revêtement qui définit le prix de même que la main d’œuvre. Cela dit, pour un toit terrassé en béton, il faut compter entre 60 et 200 euros le mètre carré. Pour une construction ou extension en bois, le coût varie entre 40 et 120 euros. 

Si vous choisissez de construire un toit plat végétalisé, prévoyez entre 20 et 300 euros selon les végétaux utilisés. Les techniques d’irrigation et de drainage utilisées peuvent aussi impacter le coût. Notez toutefois que la marge de prix présentée ici inclut la pose des végétaux.