Non, vous ne rêvez pas : des logements fantômes vendus à prix d'or !

20 septembre 2023 à 11:45   •  Accueil » L'actualité du diagnostic immobilier
Non, vous ne rêvez pas : des logements fantômes vendus à prix d'or !

Imaginez-vous investir des centaines de milliers d'euros dans des biens immobiliers, convaincus de réaliser un placement lucratif... pour découvrir que ces biens n'existent pas ou sont en état de décrépitude ! Cette mésaventure, digne d'un mauvais scénario de film, s'est malheureusement produite pour une cinquantaine de personnes, victimes d'une arnaque habilement orchestrée.

Le scénario est toujours le même : le vendeur, se présentant comme un marchand de biens, promet de rénover des immeubles en ruine pour les découper en plusieurs appartements. Il rassure ses victimes en affirmant prendre en charge toutes les démarches, des banques au notaire en passant par les locataires. Le piège se referme alors inexorablement...

Un exemple parmi tant d'autres : une femme et son mari ont investi 853 000 euros pour devenir copropriétaires d'appartements dans un immeuble en Vendée. Sauf que ce dernier n'existe tout simplement pas.

Après avoir fait l'acquisition de l'immeuble, la femme contacte une agence immobilière locale pour inspecter les lieux. Réponse de l'agent immobilier : "Vous avez acheté la parcelle de derrière. Il n'y a rien". Et pour cause, le notaire a validé l'acte de vente avec tous les documents et diagnostics d'un bien qui n'existe pas...

Pire encore, cette femme a également acheté un autre immeuble avec le même marchand de bien, pour 178 000 euros. Si l'édifice existe, il est cependant dans un état de décrépitude avancée. Tant et si bien que la mairie a signé un arrêté de mise en sécurité, le bâtiment menaçant de s'effondrer sur les immeubles mitoyens.

Cette affaire, qui dure depuis de nombreuses années, a conduit à l'ouverture d'une procédure judiciaire en 2011 pour escroquerie, faux en écriture privée, abus de biens sociaux et détournement d'actifs. Malgré une détention provisoire de quatre mois, l'arnaqueur a été relâché. Les victimes attendent toujours le verdict de la justice civile, qui ne se prononcera qu'au terme du procès pénal.

Alors, comment éviter de tomber dans de tels pièges ? En matière d'investissement immobilier, la vigilance est de mise. Renseignez-vous, vérifiez les informations, demandez conseil à des professionnels... Car malheureusement, les escrocs ne manquent pas d'imagination quand il s'agit de se remplir les poches au détriment d'autrui.