Sommaire

Une vente immobilière prend en compte plusieurs étapes, les unes aussi importantes que les autres. Au nombre de celles-ci, la réalisation des diagnostics immobiliers obligatoires tient une place de choix. Pour une telle analyse, il faut solliciter une certaine compétence : le diagnostiqueur immobilier. Il procède à un examen du logement, objet de la vente. Le professionnel évaluera alors la conformité de ce dernier avec les normes réglementaires en vigueur. Le diagnostiqueur proposera, au terme de son analyse, un dossier de diagnostics techniques qui présente l’état du bien en question. Plus de détails ici sur les missions, les compétences et comment devenir diagnostiqueur immobilier

Quelles sont les missions d’un diagnostiqueur immobilier ?

Dans le secteur immobilier, plusieurs compétences sont généralement sollicitées, notamment lors des transactions. C’est le cas du diagnostiqueur immobilier. Ce professionnel est celui qui se charge de la réalisation des diagnostics immobiliers obligatoires. Ses compétences sont sollicitées tant pour un projet de vente de bien immobilier que pour sa location. 

Il est à préciser que certains diagnostics immobiliers (comme le DPE) sont à réaliser impérativement avant une transaction immobilière (la vente ou la mise en location). La loi l’exige et c’est le propriétaire du logement qui doit normalement demander cet audit. À travers les diagnostics immobiliers obligatoires, le potentiel acheteur ou locataire de l’habitation en connaît les défauts. Il anticipe alors sur les mauvaises surprises avant de conclure la transaction. 

Un bien immobilier ayant fait objet de diagnostics protège aussi bien les résidents que l’environnement. Et c’est là que l’intervention du diagnostiqueur trouve donc toute sa place.

Dans d’autres cas, il est également possible de recourir à l’expertise d’un diagnostiqueur immobilier en amont d’un projet de rénovation. À partir de son analyse, le propriétaire pourra identifier clairement les travaux à entreprendre en priorité dans le cadre de la rénovation du bien immobilier. 

En clair, le diagnostiqueur immobilier a pour rôle fondamental d’identifier les risques sanitaires et environnementaux auxquels le logement est exposé. Pour cela, voici la liste des diagnostics obligatoires à effectuer : 

  • Diagnostic de performance énergétique (DPE) ;
  • Dossier de diagnostic technique (DDT) ;
  • Diagnostic électricité, gaz, plomb, amiante ;
  • Diagnostic termites ;
  • État parasitaire ;
  • ERNT.

De façon particulière, la réalisation d’un diagnostic amiante et plomb nécessite de faire un prélèvement d’échantillons en amont. Il s’agit des mesures d’eau, de poussières et d’air. Pour un diagnostic loi Carrez ou loi Boutin, le diagnostiqueur doit effectuer certains calculs de superficie. 

Après l’étude, le professionnel indique dans un rapport de diagnostics, l’état du bien. Il précise, à cet effet, les mètres, les structures et les supports. Il faudra toutefois que ce rapport soit en adéquation avec la réglementation en vigueur. Le document doit aussi respecter les préconisations de la direction technique. 

La mission du diagnostiqueur ne se limite pas à l’évaluation des risques. Il doit également proposer au propriétaire des lieux, les actions correctives à réaliser pour la sécurité et le confort des prochains résidents (acheteurs ou locataires). Le professionnel joue donc un rôle de conseiller, mais il est aussi un accompagnateur.

Le diagnostiqueur aide chaque client à comprendre les diagnostics immobiliers et leur impact. Il devra aussi communiquer à celui-ci, le délai de validité de l’étude effectuée. 



Comment devient-on diagnostiqueur immobilier ? 

Comme plusieurs autres corps de métiers, celui du diagnostiqueur immobilier est bien réglementé. Cependant, les dispositions que prévoit la loi pour l’exercice de ce métier sont assez évolutives. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle il est important de se renseigner continuellement sur les changements dans le secteur. 

C’est la première qualité du diagnostiqueur immobilier. C’est ce qui lui permettra de satisfaire au mieux aux exigences de ses clients et de créer un climat favorable à la transaction immobilière. Pour prétendre à la profession, vous devez suivre une formation diagnostiqueur immobilier

Il s’agit de formations diplômantes qui sont réalisées par des formateurs agréés. Grâce aux contenus de ces formations, l’apprenant arrive à cerner clairement les réglementations dans le secteur immobilier. De même, il découvrira les principes et astuces pour réaliser certains diagnostics de façon particulière. On distingue donc à juste titre : 

  • La formation diagnostic DPE ;
  • La formation électricité ;
  • La formation termites ;
  • La formation amiante ;
  • La formation plomb ;
  • La formation Carrez ;
  • La formation gaz.

De manière idéale, la formation au métier de diagnostiqueur immobilier doit prendre en compte aussi bien une partie théorique que pratique. Lorsque les deux phases sont alternées, l’assimilation est plus facile. 

À titre de précision, pour accéder à la formation diagnostiqueur immobilier, il n’y a pas de diplôme antérieur requis. Toutefois, avoir des connaissances dans le secteur du BTP peut vous aider au cours de la formation. 

Par contre, si vous aspirez à la formation amiante avec mention, vous devez justifier d’un bac + 2 dans le bâtiment. À cette qualification, il faut aussi ajouter une expérience professionnelle de trois ans dans le bâtiment tous corps d’état. 

Quel est le salaire du diagnostiqueur immobilier ?

Après votre formation diagnostiqueur immobilier, deux choix s’offrent à vous : être travailleur indépendant ou salarié. Dans le premier cas, votre salaire dépendra du nombre de prestations fournies. En clair, lorsque vous avez une activité dense, vous pouvez vous attendre à des gains intéressants. 

Par contre, si vous êtes intéressé par le salarié, retenez que le diagnostiqueur immobilier avec un tel statut aura entre 25 000 et 35 000 euros comme salaire annuel. Il s’agit là du montant fixe qu’il peut percevoir. À cette somme, s’ajoute une autre partie. Cette dernière est variable. 

Par ailleurs, il faut préciser que ce travailleur salarié profitera de conditions avantageuses pour le travail. Il aura droit normalement à une voiture de service et à un téléphone portable. Une évolution de carrière est aussi envisageable dans ce corps de métier. 

Après quelques années, vous pouvez devenir référent technique ou formateur. Vous aurez alors la capacité d’encadrer une équipe pour une formation diagnostiqueur immobilier. En outre, pour l’exercice de ses missions, le diagnostiqueur doit justifier de certaines qualités indispensables. 

Entre autres, il doit être observateur. Son sens de l’observation lui permettra de faire une analyse objective. Il doit également avoir le sens du contact et un esprit de service. Enfin, ce travailleur doit être rigoureux et autonome.