Sommaire

Aujourd’hui, le secteur immobilier offre plusieurs opportunités aux personnes en quête de travail ou de reconversion professionnelle. En fonction de leurs diplômes, ceux-ci peuvent exercer un grand nombre de métiers, dont celui de négociateur immobilier, qui ne requiert pas un diplôme impliquant un long cursus. Collaborateur direct de l’agent immobilier, ce professionnel est présent à toutes les phases d’une transaction immobilière, en passant de la prospection à la signature de l’acte de vente devant le notaire. Retrouvez dans la suite, toutes les informations sur ce métier multi-facettes.

Quelles sont les missions d’un négociateur immobilier ?

En France, la profession la plus prisée dans le secteur immobilier est celle du négociateur immobilier. Ce professionnel est un intermédiaire entre les propriétaires ainsi que les acheteurs dans le cadre d’une transaction de bien immobilier. Le négociateur immobilier est présent à toutes les étapes de la transaction. 

En général, ses missions sont assez multiples. D’abord, sa mission principale consiste à négocier les ventes ainsi que les achats de biens immobiliers. Ainsi, dans la zone géographique dans laquelle il exerce son métier, celui-ci surveille constamment, les maisons ou les appartements en vente ou en location. Pour être immédiatement informé des opportunités disponibles sur le marché, il doit se constituer un réseau de connaissance capable de le renseigner à temps.

Par ailleurs, le négociateur immobilier fait visiter les biens mis en vente ou en location et estime leur valeur. Cela suppose donc qu’il doit maitriser les prix du marché et les particularités locales. De même, il doit avoir des connaissances techniques en matière de construction immobilière. De cette manière, il fera une évaluation fiable. 

Après avoir prévenu tout acheteur potentiel d’une nouvelle opportunité, le négociateur immobilier lui fait visiter les lieux. Au cours de la visite, il répond à toutes les questions concernant le bien immobilier et met à la disposition de l’acheteur ou le locataire un document contenant les caractéristiques de la maison ou de l’appartement. Il fait aussi œuvre de diplomatie pour concilier les exigences du vendeur ou bailleur et de l’acheteur ou locataire. 

En outre, le négociateur immobilier est également celui qui se charge de préparer et de faire signer le compromis de vente ou le bail. Ainsi, en fonction des différentes phases, le négociateur immobilier doit faire appel à son savoir-faire commercial, mais aussi à ses connaissances juridiques, psychologiques et techniques.

Quelle sont les formations à suivre pour devenir négociateur immobilier ?

Habituellement, aucune formation initiale n’est indispensable pour exercer le métier de négociateur immobilier. Cependant, une pléthore de formations spécifiques mènent au métier de négociateur immobilier. Lesdites formations peuvent être universitaires ou privées. 

Avec uniquement le bac en poche et de l'expérience en tant que stagiaire et salarié, vous pouvez devenir négociateur immobilier indépendant. Certains experts se font former au sein de leur agence immobilière. 

Toutefois, il est quand même préférable de suivre une formation diplômante au niveau bac + 2, bac +3 ou bac +5. Qu’ils soient juridiques, commerciaux ou spécifiques aux professions immobilières, ces cursus permettent au futur négociateur de préparer son futur professionnel à la réalité d’un emploi concurrentiel. 

En outre, la licence professionnelle Transactions et Gestions immobilières ainsi que la licence professionnelle Activités juridiques en Métiers du droit de l’immobilier permettent aussi d’exercer ce métier. Par ailleurs, les personnes qui ont un bac + 5 en Management du patrimoine et de l’immobilier ou un master professionnel en droit de l’immobilier ou de l’habitat peuvent devenir négociateur immobilier. En suivant une formation privée ou la formation loi ALUR, on peut aussi exercer ce métier.

Généralement, les agences immobilières sont à la recherche de négociateurs immobiliers titulaires d’un BTS Professions immobilières (PI) ou d’une licence dans l’immobilier. Elles recherchent aussi les professionnels diplômés d’une école de commerce ou spécialisés dans l’immobilier.

Quelles sont les compétences requises pour être négociateur immobilier ?

La passion pour le travail est la principale compétence qu’un négociateur immobilier doit avoir. Par la suite, celui-ci doit avoir un sens relationnel affûté. En réalité, un bon négociateur immobilier doit disposer de certaines compétences humaines. Il doit avoir des capacités d’écoute et une ouverture d’esprit. Il doit également avoir du tact et être altruiste. Ces différentes qualités lui permettent de communiquer aisément et de manière efficace avec ses clients. 

Par ailleurs, le négociateur immobilier doit avoir une excellente culture juridique et des connaissances en droit de l’immobilier. Il doit aussi disposer d’un sens commercial très développé et avoir des aptitudes à la médiation. La diplomatie, la rigueur ainsi que la ténacité font aussi partie des qualités que ce professionnel doit avoir. Enfin, le négociateur immobilier doit être présentable et être doté d’une bonne élocution. Il est aussi indispensable qu’il ait le sens des affaires et du contact.

Quelles sont les opportunités d’emploi pour le négociateur immobilier ?

Dans le secteur immobilier, les opportunités sont multiples. Les agences immobilières proposent un grand nombre d’offres d’emploi avec des statuts différents. Le négociateur immobilier a la possibilité d’exercer son activité en tant qu'indépendant, de salarié, ou encore de VRP salarié. Un négociateur immobilier indépendant doit constituer son propre portefeuille de clients. De même, il peut intervenir après de plusieurs agences immobilières.                                                                           

Par ailleurs, il est important de spécifier que le métier de négociateur immobilier indépendant est stressant. En effet, celui-ci est soumis à une grande concurrence ainsi qu’aux aléas du marché immobilier. Il doit tout faire pour être le premier à obtenir un rendez-vous avec le cédant du bien pour pouvoir le proposer par la suite aux potentiels clients acheteurs. Un bon négociateur indépendant doit avoir de l’expérience. Quel que soit son statut (salarié ou indépendant), cet expert du secteur immobilier doit être détenteur de la carte T, délivrée par la préfecture.

En outre, dans une grosse agence, le négociateur immobilier a de plus en plus de responsabilité au fur et à mesure qu’il acquiert de l’expérience dans le domaine. Il peut ainsi encadrer une équipe ou évoluer vers un poste de chef de vente ou de directeur de succursale. De même, il peut aussi monter sa propre agence immobilière s’il le souhaite.

Quel est le salaire d’un négociateur immobilier ?

La rémunération d’un négociateur immobilier est variable et aléatoire. En effet, le salaire de ce professionnel du secteur immobilier dépend de son talent de négociateur et de son ardeur au travail. De même, sa rémunération dépend de son statut. En réalité, un négociateur immobilier salarié ne perçoit pas le même salaire qu’un négociateur indépendant.

Lorsque ce professionnel opte pour le statut de salarié, il percevra une rémunération fixe ainsi que des commissions en complément. Par contre, s’il choisit un statut d’agent commercial ou d’indépendant, il sera essentiellement rémunéré sous forme de commissions. Dans ce cas, celui-ci devra s’acquitter des charges sociales auprès de l’URSSAF.

A titre indicatif, le salaire mensuel d’un négociateur immobilier peut varier entre 2 000 et 2 500 euros bruts en début de carrière. Quant à un négociateur immobilier indépendant, il ne touche que des commissions sur ses ventes.