Ma Prime Renov Fenêtre 2022 : quel montant et comment en bénéficier ?

18 décembre 2022 à 09:19   •  Accueil » L'actualité du diagnostic immobilier
Ma Prime Renov Fenêtre 2022 : quel montant et comment en bénéficier ?

Pour faire face aux nouveaux enjeux environnementaux, les travaux d’économies d’énergie et d’isolation thermique sont aujourd’hui devenus tendances. Le gouvernement a mis en place des aides pour accompagner les propriétaires de logement qui souhaitent effectuer ces travaux. De façon particulière, le dispositif Ma Prime Renov de l’État permet de financer les travaux d’installation de fenêtres ou de faire le fenêtrer dans votre logement. Ce dispositif, effectif depuis 2020, a été revu en 2022. Il se substitue à deux autres aides : le dispositif Habiter Mieux Agilité de l’Anah et le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE). Le montant de MaPrimeRenov pour l’installation de fenêtres ou pour le fenêtré tient compte de plusieurs facteurs, dont la localisation géographique de la maison. Des détails ici ! 

Qu’est-ce qui fait la particularité de Ma Prime Renov 2022 ?

Ma Prime Renov est un dispositif d’accompagnement proposé par l’État et qui est effectif depuis janvier 2020. Le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) et le dispositif "Habiter Mieux Agilité" de l’Anah sont deux autres aides qui ont été supprimées à cause de la prime Renov. 

N’importe quel foyer fiscal peut donc constituer un dossier de demande de la prime Rénov en ligne en toute facilité et célérité. Le site web MaPrimeRenov est conçu à cet effet. À la faveur des réformes publiées au journal officiel du 31 décembre 2021, des changements ont été apportés à la prime Renov. 

Au lieu d’une ancienneté de deux ans jadis autorisée, la prime Renov’ ne sera désormais accessible qu’à une maison construite depuis plus de 15 ans. Toutefois, une exception s’applique si les travaux dans le logement concernent l’installation d’une chaudière à fioul.

De même, pour profiter de ces aides, les travaux de réparation ou d’installation de fenêtres doivent se faire dans un logement qui sert de maison principale. Pour aller plus loin, le propriétaire doit s’engager à vivre dans l’habitation en question en permanence pendant un an après la demande de solde. Après cette période, il est tenu à l’obligation de vivre dans le logement pendant au moins 8 mois par an. 

Les réformes liées à Ma Prime Renov s’appliquent aussi à la durée d’achèvement des travaux de rénovation thermique. Au lieu d’un an précédemment requis, les propriétaires disposent dorénavant d’un délai de deux ans maximum pour la rénovation thermique du logement. 

Pour l’application de ces réformes, l’État a lancé, dès le début de l’année 2022, une plateforme : France Renov'. Outre la simplification du processus de demande des aides, cette adresse permet de connaître les ressources allouées par l’État au titre de ces subventions.

Par ailleurs, il faut préciser que la prime Renov n’est réservée qu’aux travaux de rénovation thermique engagés par un foyer fiscal. C’est un artisan professionnel RGE qui doit être contacté par celui-ci pour l’exécution du projet de rénovation sur la base d’un devis. 

La certification RGE (reconnu garant de l’environnement) est indispensable pour que le professionnel soit autorisé à conduire les travaux de rénovation si vous espérez bénéficier de Ma Prime Renov en 2022. Mieux, les conseils et l’accompagnement d’un conseiller spécialisé seront utiles pour le choix de l’artisan RGE. Pour l’étude du devis du professionnel RGE, le conseiller est aussi une bonne ressource. 

À combien s’élève l’aide Ma Prime Renov en 2022 ?

Pour l’année 2022, l’État a prévu un budget total de 2 milliards d’euros à allouer aux aides. Toutefois, le montant réservé à chaque ménage éligible dépend de plusieurs facteurs. Au nombre des éléments à prendre en compte, il y a le type de travaux à engager (rénovation thermique, réparation) et les équipements à installer (les fenêtres par exemple). 

Le deuxième facteur qui fait varier le montant de la prime Renov en 2022, ce sont les ressources du ménage. Cela dit, la prime sera plus élevée si le ménage a des revenus très modestes. On compte alors 4 niveaux de revenus pour la prime Renov. Les ménages qui ont des revenus très modestes sont classés dans la catégorie Bleu. 

La Jaune est celle des ménages aux revenus modestes. Si le ménage a des ressources intermédiaires, il est classé dans la catégorie « Violet » pour la Prime Renov. La dernière catégorie est la rose, celle des ménages aux ressources élevées.

Comme pour plusieurs autres aides, il sera aussi pris en compte, le type de demande que vous faites pour obtenir la prime Renov. Le montant à allouer pour la rénovation thermique ne sera pas le même pour une demande individuelle et celle collective. Pour aller plus loin, pour une demande collective (en copropriété), la prime Renov ne tient pas compte du revenu des ménages. 

Toutefois, le montant du dispositif peut être en moyenne de 2 000 euros, à multiplier par le nombre de logements dans la copropriété. Il faut aussi préciser que la prime Renov est cumulable avec d’autres aides de l’État, notamment les primes CEE, l’éco prêt à taux zéro et le chèque énergie. 

À qui est destiné le dispositif Ma Prime Renov 2022 ?

À ses débuts, pour prétendre au dispositif Ma Prime Renov, il fallait être un ménage modeste ou très modeste. Cependant, avec la réforme du 11 janvier 2021, tous les propriétaires, les bailleurs ou n’importe quel résident, dans un logement, peuvent bénéficier de ces aides. Quel que soit le niveau de revenus du foyer fiscal, il peut prétendre à l’aide. 

Sur la liste des destinataires, l’État inclut aussi les copropriétés dans la mesure des plafonds prévus par la loi pour l’obtention de cette aide. D’un autre côté, la nature des travaux engagés est un facteur important pour l’éligibilité à Ma Prime Renov en 2022. Ces travaux doivent notamment respecter certains critères du point de vue technique. 

Outre l’installation de vos fenêtres ou le fenêtré, vous pourrez également bénéficier du dispositif Ma Prime Renov en 2022 pour divers autres travaux de rénovation thermique (énergétique). L’essentiel, c’est que ceux-ci puissent permettre de faire des économies d’énergie. Si l’utilisation des énergies renouvelables est aussi mise en avant à travers les travaux, ces derniers peuvent permettre d’accéder au dispositif Ma Prime Renov. 

Des aides sont donc accordées pour améliorer le chauffage dans votre logement. Il s’agit notamment de l’installation d’une pompe à chaleur ou autre équipement performant en lieu et place de votre chaudière. Vous pouvez aussi solliciter ce dispositif pour remplacer votre système d’eau chaude sanitaire. 

L’idéal serait, dans ce cas, d’installer un appareil qui fonctionne grâce aux énergies renouvelables. Il s’agit notamment du chauffe-eau solaire individuel ou du chauffe-eau thermodynamique. Bien entendu, à cette liste, il faut également ajouter les travaux d’isolation thermique. 

Il peut être question de l’isolation des murs, des toitures, des plafonds et des combles. On a l’installation d’un système double vitrage pour vos fenêtres. Ma Prime Renov est aussi un dispositif utile pour faire un audit énergétique et la ventilation double-flux chez vous.