Sommaire

Depuis janvier 2022, la nouvelle réglementation environnementale a pris le dessus sur la réglementation thermique RT20212 dans le domaine de la construction des maisons individuelles. Cette réglementation a pour but de répondre au nouveau changement afin mettre fin au changement climatique. Elle implique des mesures très strictes avec une période de mise en application qui s’étend à 2030 pour l’appropriation des acteurs de ce secteur. Quelles sont les nouvelles réglementations de la RE 2022 pour les maisons individuelles et leur impact sur les constructions futures ? Ce guide présente tous les détails sur la question. 

RE 2022 Maisons individuelles : De quoi s’agit-il ? 

La RE 2022 est une nouvelle mesure environnementale, qui fait suite à la précédente réglementation RT2012. Contrairement à la RT 2012, la réglementation environnementale qui a démarré à partir du 1er janvier 2022 est plus stricte et avec beaucoup plus d’innovations dans la construction de maisons pour la protection de l’environnement.

Par ces nouvelles mesures entreprises, la France s’attend à une neutralité carbone d’ici 2050, en ce qui concerne la loi Énergie Climat. C’est pour cela que la RE 2022 est axé sur les émissions des nouvelles constructions, y compris les constructions individuelles. Elle implique également le secteur tertiaire dont l’émission de gaz à effet de serre représente les ¼ en France. 

En priorité, le lancement de ces nouvelles mesures s’inscrit dans le cadre de l’amélioration de la performance énergétique des bâtiments. La RE 2022 implique aussi le confort et le mieux-être des personnes vivantes dans les logements. La réduction de l’impact carbone est de même un point clé sur lequel est basée l’adoption de la réglementation environnementale. 

RE 2022 pour les maisons individuelles : Quels sont les objectifs ? 

La nouvelle réglementation a pour objectif de remplacer d’abord la RT2012. Ensuite, elle s’intéresse à la création des bâtiments qui font option d’une très faible empreinte carbone. Elle propose également des alternatives d’adaptations qui entrent dans le cadre de la lutte contre le réchauffement du climat. Contrairement à la RT 2012 qui est essentiellement basée sur le thermique, la RE 2022 s’intéresse aux besoins en énergie, au confort en été et à l’impact carbone relatifs à la construction ainsi qu’aux équipements du bâtiment. Ci-dessous, les trois points clés sur lesquels est basé la RE 2022 : 

  • La sobriété de l’énergie et la décarbonation énergétique : l’objectif est de diminuer de 30% la consommation des bâtiments et d’utiliser la plus faible quantité d’énergie fossile possible. La limite maximale d’émission de CO2 est de 4 kg/m2/an pour les habitations individuelles
  • La réduction de l’impact carbone de la construction des maisons : les matériaux qui serviront dans les nouvelles constructions doivent répondre au critère « bas carbone ». Il a été rapporté également aux sociétés industrielles de réduire l’émission de gaz à effet de serre de 30%
  • Les habitations qui permettent l’adaptation aux conditions climatiques : c’est-à-dire que les constructions futures devront retenir le chaud en hiver et la fraîcheur en été. C’est d’ailleurs l’une des raisons pour lesquelles les nouvelles mesures envisagent la nécessité de rafraichissement en fonction du milieu géographique de construction

RE 2022 : Comment fonctionne-t-elle ? 

Dans le but de réduire la consommation en énergie, la RE 2022 exige des nouveaux constructeurs une conception bioclimatique mieux que celle de la RT 2012. De même, l’isolation des constructions a connu un renfort avec la RE 2022. Désormais, les mûrs, les plafonds, les combles ainsi que les planchers seront bien isolés pour assurer le confort des habitants des maisons. 

En vue d’économiser l’énergie sur le chauffage et l’éclairage, les fenêtres seront disposées de sorte à gagner un peu de calories solaires. Tout cela favorisera la réduction de la consommation énergétique, d’où le paiement des factures énergétiques à coût réduit. 

Quelles sont les obligations de moyens ? 

Pour l’atteinte des résultats escomptés avec l’augmentation de la performance, la RE 2022 exige des moyens. C’est d’abord le cas d’une isolation et d’une étanchéité à l’air consolidé. Il est aussi question de superficie d’au moins 1/6 de la surface d’habitation. À la fin de la construction, l’étanchéité subira un test et la ventilation sera vérifiée.

Généralement, les professionnels certifiés par l’état prennent en compte toutes ces vérifications à la fin des travaux. À cet effet, il est recommandé d’avoir recours aux professionnels certifiés pour s’assurer de la réalisation effective de vos travaux.

RE 2022 : Quels sont les matériaux de construction compatibles ? 

En considérant le premier rapport de la RE 2022, le bois et les matériaux biologiques sont ceux privilégiés. Après cette version et suite à une négociation avec les acteurs du domaine du bâtiment, les matériaux premiers tels que l’acier, la brique, le béton ainsi que les tuiles ont été pris en compte. Ces matériaux et bien d’autres continueront d’être employés dans la construction des bâtiments. Même s’il n’y a pas une révolution au niveau de ces matériaux, l’évolution vers la décarbonation est toujours de mise. 

Pour ne pas se tromper, il serait bien de mettre en vigueur les matériaux qui jouissent d’une fiche de déclaration environnementale et sanitaire. Il s’agit d’un document qui informe sur tous les matériaux, leurs poids carbone et sur les informations essentielles. 

Confort d’été : une grande priorité de la RE 2022

L’isolation thermique sur lequel est axé le RT 2012 est sans doute bien réussie. En effet, les constructions anciennes ayant respecté ce principe sont bien performantes sur ce point. Cependant, cette réglementation thermique présente quelques insuffisances, comme le confort d’été qui n’est pas évoqué et mis en œuvre dans les réalisations. 

La RE 2022 a mis un point important sur ces aspects. Le confort est plus que jamais évoqué et traité dans la nouvelle réglementation environnementale. Avec les nouvelles corrections apportées, les nouvelles constructions s’adapteront bien même en cas de fortes chaleurs. Mieux, durant les quatre saisons de l’année, les habitants peuvent mieux vivre dans leurs maisons sans pour autant rencontrer des difficultés. 

En définitive, les constructions futures devront se conformer à la réglementation environnementale 2022. Les mesures incluent dans cette règlementation ont non seulement un impact positif sur les nouvelles constructions, mais elles apportent aussi le confort nécessaire à tous ceux qui vivent dans ces maisons. Même si les anciennes constructions ne seront pas concernées par ces nouvelles mesures, il est quand même important d’entamer les projets de rénovation pour corriger certains problèmes évoqués dans la RE 2022 pour les maisons individuelles. Ainsi, toutes les maisons pourront consommer moins d’énergie et réduire considérablement le taux de production de gaz à effet de serre.