Audit énergétique industriel : enjeux, obligations, coûts

03 novembre 2022 à 15:20   •  Accueil > Audit énergétique
Audit énergétique industriel : enjeux, obligations, coûts
Sommaire

En France comme un peu partout dans le monde, l’industrie est le secteur d’activité qui nécessite une grande consommation d’énergie. En cela, les entreprises industrielles doivent investir en moyenne 15 % de leurs coûts de production pour les dépenses énergétiques. Pour optimiser cette utilisation de l’énergie, et donc faire des économies sur leur budget de production, réaliser un audit énergétique industriel est nécessaire. C’est un diagnostic technique réalisé par les professionnels et qui présente des enjeux bien précis.

Les enjeux d’un audit énergétique industriel

Un audit énergétique industriel est une étude technique qui vise à identifier les performances énergétiques et l’état réel d’un bâtiment industriel. Il doit être réalisé par un professionnel certifié RGE . Ce dernier établira alors à la suite de son analyse, le niveau de consommation énergétique dans les locaux d’une entreprise industrielle. Par la suite, le professionnel fera une proposition des actions à entreprendre pour réduire ces dépenses. Il vise donc un enjeu économique en ce sens qu’il peut permettre à l’entreprise de faire des économies sur sa consommation d’énergie.

L’ audit énergétique présente aussi un enjeu environnemental . En effet, grâce à cette analyse, vous pourrez identifier les flux de consommation énergétique de votre entreprise. Mieux, vous ferez des améliorations en vue de réaliser des économies d’énergie. Les actions à entreprendre en ce sens vous aideront à réduire le bilan carbone de l’entreprise. C’est un moyen pour le site industriel de s’engager dans la lutte écologique.

Audit énergétique industriel : obligatoire ou facultatif ?

Réaliser un audit énergétique de façon périodique est une obligation légale pour les entreprises de type industriel en raison de leur caractère énergivore.

La directive européenne 2012/27/UE

Les entreprises industrielles notamment celles qui travaillent dans le secteur tertiaire sont obligées de réaliser un audit énergétique conformément à la directive européenne 2012/27/UE. Cette loi a été, par la suite, transposée au droit français, ce qui a permis de redéfinir clairement les acteurs concernés par cette disposition. Il s’agit notamment des usines qui comptent plus de 250 salariés, de celles qui ont plus de 50 millions d’euros de chiffre d’affaires et qui présentent un bilan supérieur à 43 millions d’euros.

Outre le secteur tertiaire, l’agriculture et les industries de production sont aussi tenues de réaliser un audit énergétique tous les 4 ans. Le résultat de cette étude doit être transmis à l’Ademe à travers une plateforme dédiée. En cas de récidive à cette loi, l’entreprise s’expose à des sanctions financières.

La Norme ISO 50 001

Si votre entreprise industrielle est titulaire d’une certification ISO 50 001 , elle n’est pas obligée de réaliser l’audit énergétique. En effet, cette certification est déjà un gage de l’engagement de l’entreprise pour la réduction de sa consommation d’énergie. Il est à noter que la norme ISO 50 001 a été créée en 2011 et concerne 60 pays. C’est cette norme qui définit les bases suivant lesquelles on peut faire une consommation d’énergie efficiente en entreprise.

La norme ISO 50 001 est le compromis parfait pour faire des économies d’énergie et réduire l’empreinte carbone d’une organisation. C’est ce qui dispense les titulaires de cette certification de l’obligation de réaliser un audit énergétique de façon périodique. Il est à noter qu’au-delà de la norme ISO 50 001, il existe des organismes grâce auxquels vous pouvez améliorer votre performance énergétique sans passer par l’audit.

Les bonnes raisons de réaliser l’audit énergétique industriel

Que votre entreprise ait une certification ISO 50 001 ou non, il serait toujours à votre avantage de réaliser un audit énergétique. Cette étude vous permettra de définir un plan d’optimisation de votre consommation d’énergie. Vous pourrez ainsi réduire vos factures d’énergie et profiter d’un bilan carbone réduit en entreprise.

Combien coûte un audit énergétique industriel ?

Pour avoir un audit énergétique de bonne qualité en entreprise, il est indispensable de confier la tâche à un professionnel. Pour cela, vous pouvez contacter un thermicien ou un architecte spécialisé dans la consommation énergétique des bâtiments. Cependant, le prestataire doit être certifié RGE. Il doit aussi être titulaire de qualifications prévues au décret du 31 mai 2018.

D’un autre côté, le professionnel doit se munir de matériel de travail adéquat pour effectuer un diagnostic sans erreur. À défaut du thermicien ou de l’architecte (qui sont des travailleurs indépendants), vous pouvez également faire confiance à l’expertise d’un bureau d’étude ou à des ingénieurs . Les énergéticiens qualifiés sont aussi des références pour les audits énergétiques en industrie.

Bien entendu, pour les services de ces professionnels, il faut bien prévoir un budget . Ce dernier n’est pas statique. Il sera plutôt fonction de la taille de votre industrie et de l’expérience du professionnel. Généralement, la prestation du professionnel d’audit énergétique varie entre 4 000 et 10 000 euros. C’est un investissement rentable puisque l’intervention du prestataire vous aidera à réduire vos factures d’énergie sur la durée.

Par ailleurs, il faut préciser que des aides financières sont disponibles pour accompagner vos projets de rénovation et donc, d’audit énergétique. Il s’agit des aides fournies pour les Certificats d’Économies d’Énergies (CEE) . Elles visent à favoriser l’amélioration de la performance énergétique en entreprise. Un accent sera donc mis sur l’isolation, la récupération de chaleur fatale et autres.

Déroulement d’un audit énergétique industriel

Les normes européennes EN16247 précisent la méthode à suivre pour réaliser un audit énergétique en industrie. Il est impératif de respecter la procédure établie ici au risque que le résultat de l’étude soit invalide.

Les organismes certifiés sont informés sur le déroulement de ce processus. En cela, ils commencent par l’identification des postes les plus énergivores dans l’industrie. Ensuite, l’étude portera sur les habitudes de consommation de l’énergie au sein de l’industrie, notamment par les salariés et les collaborateurs. Si la surconsommation est liée à une mauvaise habitude des utilisateurs, il suffira de changer d’habitudes pour remonter la pente.

L’audit énergétique en industrie tiendra aussi compte des indicateurs de performance et d’un calcul des rendements de production . À la suite des constats effectués par le professionnel, ce dernier établira un cahier des charges des actions à mener. Il peut s’agir d’un changement de contrats d’énergie par exemple ou la réduction de thermostat. L’essentiel sera de suivre les recommandations du professionnel pour réduire la consommation d’énergie dans l’usine.