Quelles différences entre DPE et Audit Énergétique ?

24 octobre 2022   •  Accueil > L'actualité du diagnostic immobilier
Quelles différences entre DPE et Audit Énergétique ?
Sommaire
Partager:

Lorsque vous devez mettre en location votre bien immobilier, il est d’obligation légale d’effectuer un diagnostic de performance énergétique (DPE) ou un audit énergétique. Toutefois, ces tests sont parfois confondus à tort. S’il s’agit de deux examens ayant quelques points en commun, des différences subsistent dans leur mode de fonctionnement. Si vous souhaitez connaître les disparités entre le DPE et l’audit énergétique , ce billet vous sera utile à bien des égards.

Des différences dans le contenu

Si le diagnostic de performance énergétique et l’audit énergétique sont souvent confondus, c’est parce qu’ils présentent quelques similarités. Toutefois, ce sont des examens qui diffèrent de par leurs contenus. Le diagnostic de performance énergétique est un examen ponctuel qui est effectué lors d’une transaction ou d’une location. Son but est d’informer l’acquéreur ou le locataire de l’efficacité énergétique du bien immobilier.

Ce diagnostic thermique est une analyse synthétique qui vous renseigne sur les équipements, le niveau d’émission des gaz à effet de serre du bâtiment, etc. Il spécifie également la classe énergétique de votre logement en lui attribuant une note qui varie de A à G. Les bâtiments avec la note A sont les plus performants tandis que ceux qui sont classés dans la catégorie G sont les pires.

Plus vous évoluez dans les classes, moins votre logement est performant. Cependant, de la catégorie A à D, vous disposez d’une maison ou d’un logement qui répond aux normes en vigueur. Avec une étiquette E par exemple, pour les mêmes utilisations qu’un logement avec l’étiquette A, vous aurez à payer plus cher dans le premier cas. Le but est donc de permettre aux foyers avec un revenu modeste de mieux contrôler leurs dépenses en énergie et donc de payer moins.

Dans le rapport produit par le diagnostiqueur, vous avez une idée globale des travaux de rénovation à entreprendre. Cependant, il n’est pas assez précis pour vous aider à prendre les meilleures décisions.

Par contre, l’ audit énergétique est une étude plus précise de la performance énergétique d’un logement. Il analyse les mêmes modalités que celles d’un diagnostic de performance énergétique, mais avec une plus grande précision. L’auditeur étudie chaque facteur de consommation ou de production d’énergie du bâtiment . Dès lors, les premières différences tangibles s’observent dans les volumes des rapports produits.

En effet, le rapport produit dans le cadre d’un audit thermique est plus volumineux. Il est composé de dizaines de pages, contrairement à celui du DPE qui est très succinct. De même, dans le rapport de ce dernier diagnostic, les travaux de rénovation sont consignés à titre indicatif. Pour un audit, ils sont incitatifs. Pour cela, l’auditeur détaille les points de perdition, les travaux à effectuer, leur coût ainsi que le confort à atteindre à la fin des travaux.

amies devant rénovation


Des diagnostics à effectuer dans différents contextes

La réalisation du DPE est d’obligation légale si vous devez mettre en vente ou en location un bien immobilier. Le rapport fourni servira de base d’information pour l’acheteur et l’acquéreur. Cela leur permet de connaître la consommation en énergie du bien ainsi que la classe énergétique à laquelle il appartient.

Si le DPE est obligatoire dans un processus de vente et de location, ce n’est pas forcément le cas pour l’audit énergétique . Bien qu’il puisse être entrepris dans le cas d’une vente ou d’une location, un audit est surtout nécessaire pour une rénovation

Dès lors qu’un résident souhaite améliorer son confort, il peut demander un audit énergétique. Puisque le diagnostic est précis, il pourra entreprendre des travaux précis qui lui permettront de réduire sa consommation en énergie et l’émission des gaz à effet de serre dans l’environnement. De même, l’audit thermique est obligatoire lors d’une construction.

Dans des entreprises d’une certaine envergure, un audit énergétique sera réalisé au lieu d’un DPE. C’est le cas des entreprises qui comptent au moins 250 salariés avec un chiffre d’affaires de 500 millions d’euros par an. Pour mettre leur bâtiment en conformité, un audit énergétique est requis.

Les travaux de rénovation peuvent coûter relativement cher. Cependant, l’État offre des aides financières comme MaPrimRénov’ . Pour en profiter, il faut effectuer un audit thermique en amont. Dans une copropriété de 50 lots par exemple, c’est l’audit qui mesure la performance énergétique du bien immobilier. Toutefois, la copropriété doit disposer d’une installation collective de chauffage ou de refroidissement. Autrement, l’audit n’est pas nécessaire.

DPE et audit énergétique : deux examens réalisés par différents professionnels

Que vous ayez besoin d’un DPE ou d’un audit énergétique, vous ne pourrez pas faire appel aux mêmes professionnels. Dans le cadre de la réalisation d’un DPE, vous pourrez contacter un diagnostiqueur certifié par le comité français d’accréditation (Cofrac).

Pour ce qui est de l’audit énergétique, les auditeurs appartiennent à des bureaux d’études thermiques. Ce sont généralement des thermiciens qui doivent justifier leurs compétences par des certificats obtenus auprès d’organismes indépendants comme CERTIVEA.

Une différence dans les tarifs

billets monnaie

Les différences entre le DPE et l’audit énergétique peuvent également se remarquer dans les tarifs appliqués. S’ils varient en fonction de différents facteurs, les coûts moyens permettent de faire une comparaison objective. À titre d’exemple, un DPE va coûter en moyenne 175 euros selon les chiffres de l’ADEME . Cela s’explique par la superficialité du diagnostic posé.

Dans le cas d’un bilan thermique qui se veut plus précis et qui préconise des travaux de rénovation détaillés en indiquant même la performance à atteindre avec la rénovation , il coûte plus cher. Pour une maison individuelle, l’audit thermique va coûter en moyenne 700 euros. Pour une copropriété, il faut compter jusqu’à 10 000 euros dans la plupart des cas.

Les points de similarité

Si on se demande qu’est-ce qu’un audit énergétique , on se rend compte qu’il s’agit d’un diagnostic assez pointu, contrairement au DPE qui est un diagnostic technique global. Néanmoins, ils présentent des similarités.

Les deux diagnostics permettent de renseigner les occupants en leur indiquant les travaux à effectuer. Ensuite, un audit thermique, au même titre qu’un DPE, peut vous permettre de comparer la performance de différents logements . Dans votre processus d’achat, vous pouvez connaître sans vous tromper, la maison disposant de la meilleure efficacité énergétique. Cela vous permettra de faire des économies d’énergie .

Une autre similarité réside dans la durée de validité des deux diagnostics. Ils offrent, tous les deux, une validité de 10 ans.